Voici la relève de la scène française !

26 septembre 2023 à 13h01 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : @ Alice Triquet / unsplash

Voici la relève de la scène française !

Ils s’appellent Tonique & Man, Hugo Cantarra ou Chloe Caillet et incarnent la relève de la scène tricolore, à différents niveaux, soit en jeunes talents émergents soit en artistes déjà bien confirmés et qui ne demandaient qu’à transformer l’essai.

Voici 5 talents français qu’on vous propose d’écouter ou de réécouter. Une liste évidemment non-exhaustive…

Julien Granel

Pas totalement électro ni complètement pop, reste que Julien Granel fait son trou, en héros ultra coloré ! Une bulle de bonne humeur surtout à l’image de son single « Feel Good ».

Pas une scène française que Julien Granel n’ai fait avec son « Cooleur Tour », pas un festival de renom tant l’artiste sait faire le show. Une notoriété qui déborde le seule territoire musical, Julien Granel apparaissant souvent dans les vidéos de ses potes Angele ou Lena Situations. Et la boucle se boucle, celle d’une carrière qui ne cesse de grossir, louée par de grands noms comme Chromeo et Pedro Winter. Granel peut alors déverser sa pop sucrée comme « Plus Fort ».

 

Chloe Caillet

C’est la bonne surprise de l’été ! Une montée en puissance que Chloe Caillet vit depuis quelques mois, elle qui a surfé de clubs d’Ibiza – le fameux DC 10 et sa Circoloco - aux meilleurs festivals électro, armée de son dernier opus, l'EP 'Intro' et le single « NYWTF ».

Percussive et envoûtante, la musique de Chloe Caillet, artiste qui a vécu bien des vies, travaillant en maison de disque, développant ensuite sa passion pour la mode, à l’instar d’une Peggy Gou. En réalité, les titres de Chloe Caillet dégagent la même chose, l’envie d’avancer, d’innover, de s’entourer tant l’artiste aime collaborer avec d’autres producteurs, chanteurs. En résulte une électro qui bouscule les codes comme ce « Move Up ».

 

Notre Dame

Adoubé par les plus grands, de Solomun à Pete Tong, il gravit les marches de la scène électronique trois par trois avec une aisance déconcertante. Notre Dame a mis tout le monde d’accord grâce à des productions magnifiques, oniriques où l’essentiel est de vous faire voyager. Une musique qui vient gratter votre imaginaire, exemple pour mieux comprendre avec son remix de « Lençois » (Love Me).

Une musique augmentée tant elle remplit l’espace, de ses vagues, de ses ondes qui roulent et ricochent au plafond… format cathédral ! Notre Dame tire à l’arc des émotions et son électro fait vibrer la corde qu’on aura choisi ou qu’on voudra subir. Car on peut y vivre de la nostalgie, de la jouissance, de la joie comme y lover notre dépression. Notre Dame entendra la prière : Citons le fait d’armes du français, le toujours aussi beau « Yumi ».

 

Tonique & man

Tout droit sorti du four, ce nouveau duo emmené notamment par Jean Tonique artiste électro qui a pourtant quelques heures de vol. Son nouveau projet avec Man donc a des saveurs d’Italie – c’est du moins en mixant dans une pizzeria qu’il s’est fait connaître. Pour le reste et musicalement, c’est frais et nonchalant, à l’image de leur single « Never Get Old ».

Electro/pop, ensoleillé et très dansant, le duo Tonique & Man s’exprime aussi en live avec des shows très instrumentaux et dans lesquels, surtout, on peut le voir chanter. Les prochains concerts seront donc à scruter, d’autant plus qu’ils seront l’occasion de défendre un premier album « Opening Soon », volontiers pop, disco, house et groovy.

 

Trinix

Il a 7 vies, comme les chats. Et en a vécu déjà 2 ou plutôt 2 carrières. La 2e étant sur les réseaux sociaux, Tik Tok en tête. Le duo Trinix fort de ses 5 millions d’abonnés livre des mashup musicaux mais aussi ses propres morceaux comme celui qui vient non seulement de sortir mais en plus qui a envahi votre été, c’était « Emorio ».

Les Trinix pas tout à fait des débutants donc, reste qu’après des premiers titres, en dents de scie, le duo a su renaître, porté par une communauté ultra réactive. C’est là la force de Tik Tok désormais, sur le marché de la musique. Les Trinix qui n’étaient ni clubs ni tout à fait radio, finissent avec une putain de chambre d’écho et des millions de followers et autres likes posés, par exemple sur leur revisite de « Magic Key »

 



La relève française assurée, vous l’avez constaté et cela rend optimiste sur l’avenir de la scène électro et sur le fait que toujours, la France aura sa propre singularité et sa constante diversité !

bandeau application pub