Nostalgiques des années 2000 ? Le pire est à venir...

13 juin 2023 à 11h59 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit: Cottonbro / Pexels

Nostalgiques des années 90 ou 2000 ? Le pire est à venir...

Jusqu’où aller trop loin ? C’est la question que l’on peut se poser devant la déferlante nostalgique des années 90-2000.

Entre ceux qui poncent le catalogue italo-dance en revisitant et glorifiant aujourd’hui des titres qu’ils gerbaient hier, et ceux qui redécouvrent la mode des 90s sur fond de remix de Mylène Farmer, c’est peu dire que le citron est pressé jusqu’à la dernière goutte, laissant un petit arrière-goût acide !

Nouvel exemple avec ce festival – version jeune de ces concerts « Années 80 » organisés pour les seniors - : « Kermesse Festival » qui se tiendra au Théâtre de Verdure, à Nice les 5-6-7 juillet prochain avec une programmation bloquée dans le temps, en l’occurrence au début des années 2000 ! Car sont annoncés : Fatal Bazooka – groupe formé autour de Michaël Youn, les L5 – groupe féminin fabriqué de toutes pièces par M6 -, les Nèg' Marrons, Colonel Reyel , Nâdiya – qui du coup, est repartie pour le show – ou encore les bien nommés Tragédie, Larousso et les espagnoles de Las Ketchup.

Bon, arrêtons de faire les rageux sur cette nostalgie musicale, elle se fait souvent au second voire millième degré et après tout, n’emmerde personne. Elle permet de communier, en hurlant et en chantant, sur des titres un peu rigolos. D’ailleurs c’est aussi drôle quand la scène techno ou underground se l’accapare pour y apposer ses codes d'aujourd'hui.

Même si on aurait préféré qu'au-delà de l'indispensable Larousso, on se souvienne de Junior Jack et de son E-Samba sorti en 2002 ou encore de Shakedown avec At night, sans parler du Star 69 de Fatboy Slim sorti un an plus tôt.
L’Histoire est écrite par les vainqueurs parait-il, pas sûr que ce soit vrai pour l’Histoire musicale !