Marché de la musique : fini les jours heureux ?

19 septembre 2023 à 12h43 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : @ Lopsan / Pexels

Marché de la musique : fini les jours heureux ?

Une croissance infinie dans un monde fini, impossible ! C’est du moins le discours tenu par les écologistes du monde entier. La croissance du marché de la musique, elle aussi, semble atteindre ses limites, et la planète n’y est pour rien !

C’est du moins ce qu’on peut lire entre les lignes du rapport semestriel de la RIAA – association de l’industrie musicale américaine. Côté pile, un chiffre d’affaires total de la musique qui pèse désormais plus de 8,4 milliards de dollars, en hausse de près de 10% sur un an.

Côté face, des signes qui montrent que tout commence à se stabiliser voire à baisser. Ainsi de la vente de vinyles, par exemple, qui enchaînait les records et qui, l’an passé, n’a progressé que d’1 petit % (contre 22% l’an passé !). Ainsi de la vente d’albums numériques, en baisse de 12% sur un an. Idem pour les abonnements aux plateformes de streaming musical - qui représentent désormais 84% des revenus de la musique -, leur croissance ralentit et le nombre d’abonnements payants tend à plafonner. Last but not the least, les revenus des abonnements financés par la publicité ne progressent plus que d’1% là aussi.

Certes ce n’est qu’un bilan d’étape, certes cela ne concerne que le marché américain, mais le paysage montre un marché au top de sa forme, riche… mais qui a peut-être atteint ses limites et qui pourrait connaître, dans les années futures, une forme de stagnation.

En se reposant majoritairement sur le streaming, le marché de la musique est de fait, à la merci des vas et vient du public. La montée en puissance de TikTok, où l’on retrouve énormément de musique, d’artistes, pourrait encourager beaucoup à résilier leur abonnement à Spotify, Apple Music, etc… En somme, le marché de la musique est bien plus fragile qu’il n’y parait.

bandeau application pub