La grande famille d’Africanism réunie autour de Bob Sinclar !

15 mai 2024 à 13h02 par Christophe HUBERT

Bob Sinclar
Bob Sinclar
Crédit : Bob Sinclar

La grande famille d’Africanism réunie autour de Bob Sinclar !

Fer de lance d’une house music de fusion, Bob Sinclar était hier l’invité de l’Happy Hour FG. Le DJ/producteur venait présenter son dernier single « Digane », petite pépite qui accompagnera parfaitement notre été et sur laquelle on retrouve la voix de la chanteuse Sofyia Nzau - celle qu’on a entendu sur le fameux « Mwaki » de Zerb.

 

 

« Digane », pas un titre afro house de plus, un son house singulier car Bob Sinclar a son expertise en la matière, de sa collaboration avec Salomé de Bahia, à son album produit en Jamaïque, en passant - bien sûr – par son projet Africanism.

Mêler les sons, créer une musique métissée a donc toujours été dans l’ADN de Bob Sinclar, artiste qui prend d’ailleurs ses distances avec la vague afro house du moment. Au micro d’Antoine Baduel, il nous dit : « Dès qu’il y a une tendance, évidemment il y a beaucoup de prod (qui sortent, ndlr) […]. Aujourd’hui, la musique est disponible sur Splice ou sur des plateformes de téléchargement de sons, libres de droits. Donc tous les jeunes vont se ruer sur ces sons-là », pour créer des morceaux dont le but n’est pas tant le public que « d’être joué par de gros DJs pour leur faire de la promo ». Un phénomène « vicieux » ajoute-t-il.

Bob Sinclar ne peut se permettre pareille facilité et il le dit lui-même : « Tout est formaté. Moi je ne peux pas jouer du Black Coffee, du Keinemusik, donc il faut que je produise ma propre musique […] notamment très festive, très soleil ! »

Et cela passe notamment par son projet Africanism, né dans les années 2000, autour – déjà – d’une musique de fusion, carrefour des influences. Bob remixe depuis quelques temps ce catalogue et a même balancé une exclu sur FG :

Toute la famille Africanism sera réunie le 17 octobre pour une soirée d’anthologie au Rex Club : DJ Gregory, DJ Yellow, Dimitri From Paris

De quoi poursuivre le projet Africanism porteur de biens hits, comme le très bon "Tourment d'amour". De quoi entretenir cette flamme métissée car, comme l’a dit hier Bob Sinclar au micro de l’Happy Hour : « l’avenir de la musique est en Afrique ». En attendant le livre qui retracera l’épopée du DJ français et son label Yellow (qui fête cette année ses 30 ans), il sortira à l’automne prochain.

bandeau application pub