DJs : la cash machine de Las Vegas

30 août 2023 à 6h00 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit: @Neal Smith / Pexels

DJs : la cash machine de Las Vegas

Quand un soir de mars 2003, Céline Dion chante pour la première fois au Colosseum de l'hôtel-casino Caesars Palace de Las Vegas, la chanteuse ne sait pas qu’elle est en train de transformer la place de la musique dans la ville de tous les vices !

Après 1.000 représentations et plus de 600 millions de dollars accumulés, la résidence de Céline Dion a redonné à Vegas un lustre qu’elle avait perdu depuis les mythiques concerts d’Elvis Presley ou de Franck Sinatra. Ont embrayé les stars de l’époque, Mariah Carey, Britney Spears, avant que Las Vegas ne jette son dévolu sur une autre catégorie d’artistes : les DJs !

Car le clubbing est désormais aussi lucratif que les machines à sous ! Des clubs ouverts, des résidences sont apparues :

2012, David Guetta décroche sa résidence au Wynn Nightlife, qu’il a encore aujourd’hui. Il se produira ensuite à l’Encore Beach Club, au XS, etc… Montants tenus secrets.
2013, Calvin Harris débarque à l’Hakkasan avec une résidence d’un an… pour 11 millions de dollars !
2017, The Chainsmokers investit le Wynn Nightlife (toujours classé meilleur hôtel de Vegas) avec un juteux contrat à la clé.
2018, re-Calvin Harris et son casse du siècle, une résidence au Caesar Palace pour 200 millions de dollars.

Des années plus tard, l’Omnia (propriété de l’Hakkasan) accueille une multitude de DJs, de Martin Garrix à Tiesto, de Steve Aoki à Zedd.

Très vite, dès l’ouverture du marché américain aux musiques électroniques, les clubs de Las Vegas ont rivalisé dans l’accueil de DJs stars. Conséquences de cette concurrence, une envolée très forte du cachet des artistes, des contrats mirobolants… pas forcément du goût des clubs européens, incapables de s’aligner.

Mais dans le désert du Nevada, en revanche, tout va pour le mieux ! Les clubs de Vegas sont devenus parmi les plus courus et rentables des Etats-Unis, aidés par des tickets d’entrée dignes de véritables concerts, entre 60 et 150 dollars la place. Comptez 500 dollars pour une minuscule table ! Le XS Club fait un chiffre d’affaires bien au-delà du million de dollars… chaque nuit !

A l’instant, beaucoup d’entre vous doivent se dire que Las Vegas, son gigantisme, c’est bon pour les stars de l’électro, de l’EDM. Sauf que non. L’aspirateur à DJ que sont devenus ces clubs de Vegas, pompe bien au-delà du top 10 ! Ainsi Black Coffee, Dillon Francis ou encore Rufus Du Sol viennent de décrocher des résidences au Wynn Nightlife.

 

Nouvelle offensive de Las Vegas

Et Las Vegas devrait continuer sur sa lancée, pourrait devenir l’épicentre mondial des musiques électroniques. D’abord, parce que les clubs de la ville sont très vite sortis de la crise Covid. Certains promoteurs n’hésitant pas à investir dans de nouveaux spots comme le Zouk, ouvert entre deux confinements, classé désormais à la 42e place des 100 meilleurs clubs du monde.

Mais ce qui pourrait à nouveau changer la donne, c’est la MGS Sphere qui vient de sortir de terre (son coût : 2 milliards de dollars), salle de concert à même de recevoir les projets scéniques les plus fous et les plus immersifs, comme ceux d’Eric Prydz et d’Anyma. La MSG Sphere révolutionne, en 4D, la façon dont nous percevons le live, où écrans et musiques sont pleinement associés, et elle n’a clairement aucune concurrence dans le monde.

Entre cette sphère magnifique et des clubs-hôtels-casino, prêts à signer des chèques de dizaines, centaines de millions de dollars (et accessoirement des cachets d’une nuit, de l’ordre de 300-400.000 dollars), Las Vegas a les armes pour attirer à elle les meilleurs DJs et pour assécher financièrement une scène musicale qui, déjà, désertent les clubs européens.

On se réjouira pour les touristes du monde entier mais l’omniprésence des clubs de Vegas n’est pas sans conséquences pour ceux d’ici et d’ailleurs. Leur force risque d'illustrer la faiblesse des lieux de fêtes français... où l'on ne croisera plus jamais les DJs du haut de la pyramide.

Ne restera alors plus qu’à faire le voyage pour assister aux shows de David Guetta, Zedd ou Black Coffee, dans un tourbillon de dollars et d’effets spéciaux.
Et pour le coup, ce qui se passera à Vegas, restera à Vegas !