Catalogue musical, le nerf de la guerre pour les artistes ?

12 octobre 2023 à 12h57 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : @Samuel Regan-Asante / unsplash

Catalogue musical, le nerf de la guerre pour les artistes ?

Vendre de la musique au format CD en 2023 ? Vous n’y pensez pas. Rémunérer un artiste via les plateformes de streaming, c’est la jouer petit bras.

Alors que la filière musicale parait florissante, beaucoup s’agitent en coulisses pour trouver des marges de manœuvre financières. Un temps, tout le monde s’est rué sur les NFTs. Désormais – mais cela concerne surtout les plus gros artistes – c’est la vente de catalogues musicaux qui rapporte gros !

Dernier exemple en date, la création par le manager de Deadmau5 de « Circuit Group ». L’objectif, acquérir jusqu’à 50% du catalogue de titre d’un artiste pour 1) lui apporter des ressources financières pour qu’il puisse financer ses projets, album ou tournée par exemple 2) faire fructifier une manne, souvent venue de la rémunération des plateformes de streaming et de canaux comme Tik Tok.

Si le grand public est souvent étranger à ces grandes manœuvres financières – d’autant que les chiffres sont souvent tenus secret – certaines transactions ont fuité comme David Guetta qui a vendu son catalogue pour 100 millions de dollars (estimation Financial Times), Dr Dre, 200 millions de dollars, même somme pour Justin Bieber, 500 millions pour Bruce Springsteen, nous vous en parlions ici.

« Circuit Group » s’intéressera à des artistes électro uniquement et compte nouer des partenariats avec toute une gamme de secteurs : mode, jeux vidéo, web.3, etc… Afin de trouver de nouveaux débouchés pour ses artistes car avoir son titre pour la pub d'une marque, ça rapporte, de même s'il intègre la BO du dernier Fifa !

Si ces ventes/achats de catalogues musicaux se multiplient c’est parce que le modèle actuel, centré sur le streaming, n’est pas forcément ultra rémunérateur pour tout le monde, favorisant les artistes Top 100. Mais l’achat de catalogue n’est pas uniquement là pour la beauté de l’art, il s’agit aussi de placements très intéressants pour des fonds de pension, qui posent bien des questions, par exemple lorsqu’on voit des entreprises étrangères mettre la main sur le catalogue d’artistes français, il en va de la souveraineté culturelle des Etats.

Nous ne sommes donc qu’au début de ce juteux business, voilà pourquoi tout le monde s’active. A peine créé, « Circuit Group » gère déjà les droits de plus de 3 000 chansons de Deadmau5, de Fisher ou encore de Chris Lake, accumulant plus de 5 milliards de streams.

bandeau application pub