Année record pour les droits d’auteur en France

6 juin 2024 à 12h30 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : Image d'illustration

Année record pour les droits d’auteur en France.

1,48 milliard d'euros, une hausse de 5% sur un an. Mieux, un record ! Les chiffres annoncés par la Sacem – qui assure la collecte et la répartition des droits d'auteur en France, sont excellents. Attention toutefois, la Sacem n’est pas la seule organisation de ce type et toutes n’affichent pas pareil bilan.

Comme on peut s’y attendre, cette bonne santé – rappelons que cet argent va aux ayants droits et aux artistes – est due aux accords noués avec les plateformes comme Spotify, Apple Music ou Deezer, mais aussi à la force du spectacle vivant et de la musique live, dans l’hexagone.

Ce sont ainsi plus de 458.000 auteurs, compositeurs et éditeurs, partout dans le monde, qui ont été rémunérés par la Sacem, pour l’utilisation de leurs œuvres.

Un travail de fourmi pour capter, analyser puis identifier les artistes, leurs œuvres et obtenir rémunération. La Sacem précise qu’en 2023, elle a traité 458 000 milliards de flux et téléchargements !!! Au-delà de ce chiffre hallucinant, la Sacem doit faire face à des difficultés nouvelles, comme l’atomisation de l’offre musicale (qui fait qu’il faut se déployer partout, pour être certain que les artistes soient correctement rémunérés) ou le développement des œuvres conçues par IA, qui brouillent les pistes.
D’ailleurs Cécile Rap-Veber, directrice générale de la Sacem a commandé une enquête sur le déploiement de l’IA dans la musique. Résultat, si on n’y prend pas garde, 27% des créateurs viendraient à disparaître. Une hécatombe.

En attendant de voir ce que réserve l’avenir donc, saluons l’année 2023 qui aura permis aux artistes d’être rémunérés pour leur travail, même si dans le détail, tout ceci reste très inégalitaire.

bandeau application pub