Retour sur Marvellous Island, le festival électronique parisien

30 mai 2023 à 18h05 par Jean-Baptiste BLANDIN

Marvellous Island
Marvellous Island
Crédit: Rédaction

La saison des festivals est lancée. Ce dimanche, c’est à Marvellous Island que l’équipe de Radio FG s’est posée, un festival installé sur la plage de Torcy à quelques kilomètres de Paris.

Bronzer au bord d’un lac avec ses potes, le son de Brina Knauss dans les oreilles et des milliers d’autres fans de musiques électroniques autour de soi, ça se rapproche du week-end rêvé, et par chance, c’est sous un soleil de plomb que le festival a eu lieu.

À peine la sécurité passée, l’ambiance était plantée, fini l’individualisation parisienne place à l’échange, la déconne et le contact humain.
« Vous venez d’où les gars ? », « C’est à quelle heure Polo & Pan ? », « Si t’arrives à sauter par dessus mon pote, je te paye une pinte », « Tu peux me mettre de la crème solaire stp ? », « Quelqu’un a du poppers ? »

Au-delà de l’ambiance festive et bon enfant, c’est la déco et la scénographie qui nous ont marqué avec la Kasbah, cette scène à la déco orientale entourée par des espaces chill, les stands en tout genre (food trucks, bars, auto-tamponneuses) et bien sûr la beach stage, décorée à base de taules, de plantes, d’effets lumineux et d’effet pyrotechniques, le tout les pieds dans l’eau. Une vraie déconnexion.

(Ivory, Beach Stage)

Musicalement, Marvellous avait notamment mis la barre très haute sur sa programmation techno avec les artistes les plus en vogues comme l’incontournableHate Models qui a mis tout le monde d’accord durant 2 heures de sets ÉNERVÉ, Nico Moreno et sa techno industrielle ou encore Alignment qui a clôturé le festival en beauté ! Des lives qui se sont tenus dans une Digital Stage moite, bouillonnante et pleine à craquer.

(I Hate Models, Digital Stage)

Exactement l’énergie recherchée après 6 heures à se balader de scène en scène, se prendre une claque sur le set de la slovène Brina Knauss, se perdre dans les mélodies de Sasson et à profiter du coucher de soleil sur le live chill, bien que décevant de Polo & Pan.

Des souvenirs plein la tête, le corps encore fatigué, et un coup de soleil sur le nez, cette édition 2023 de Marvellous Island a fait l’unanimité.

Maintenant, c’est vers l’avant qu’il faut regarder, et pour ça, on peut compter sur les autres festivals parisiens qui arrivent bientôt comme We Love Green ce week-end (2,3,4 juin), et la Peacock Society, les 8 et 9 juillet.