Rencontre avec un street artist du Colors Festival !

16 février 2023 à 13h20 par Sophie DIAS

On a rencontré l'un des artistes du Colors Festival
On a rencontré l'un des artistes du Colors Festival
Crédit : Radio FG

Le Colors Festival fait partie des rendez-vous annuels incontournables pour les amateurs du Street Art…

C'est devenu l'expo parfaite pour se frotter au street art sous toutes ses formes : le Colors Festival, c'est l'assurance de découvrir des artistes, des techniques, le tout dans un endroit bluffant puisqu'il s'agit d'un immeuble dans lequel chaque étage, chaque pièce a été confié à un artiste, soit près de 4.500 mètres carrés ! En résulte des oeuvres très immersives, 80 sont à découvrir cette année. Celle qui nous plonge dans l'univers de Stranger Things a particulièrement retenu notre attention. On l'a doit au street artist Jo Di Bona.

 

Source : Radio FG


La pièce maitresse de son travail : un immense portrait d’Eleven, l’un des personnages emblématiques de la série Stranger Things donc. On retrouve autour aussi pas mal de clins d’œil comme les fameuses lettres installées par la mère de Will au-dessus d’un canapé, un vélo au plafond, des affiches du Hellfire Club, de Metallica, mais aussi les paroles de la chanson « Running Up that Hill » sur l’un des meubles installés sur place. Vous l’avez compris, Jo Di Bona a été très influencé par la série !

On vous emmène dans les coulisses du Colors Festival, à la rencontre cet artiste français. Son rapport à l'art, c'est la première question qu'on lui a posé : 

« J’ai un rapport à l’art très intime au quotidien… Ça m’accompagne un peu comme un démon, soit comme un ange, mais en tout cas c’est toujours avec moi » nous avait-il confiés lors de notre rencontre.


Source : Radio FG

S’il devait résumer son univers en trois mots, ce serait « Pop, Graffiti et Couleur ». Et il faut dire qu’en arrivant dans son espace, on a tout de suite été frappé par son travail de collage, d’affiches superposées, mais également de graffitis


On s’est intéressé à sa technique pour créer une telle œuvre - qui a nécessité 5 jours de travail : « Je travaille principalement avec des aérosols, je viens du graffiti donc je veux toujours garder ce côté rapide, cette énergie. Je travaille aussi avec beaucoup de vieilles affiches recyclées, mais aussi des portraits noir et blanc avec du papier. J’aime mélanger les matières, faire un travail d’addition pour ensuite faire un travail de soustraction. Ça donne différents layers (couches) à mon travail »


Jo Di Bona est un artiste passionné par la création. Une rencontre marquante par la qualité de son art et de son accueil. Et pour aller découvrir de vos yeux cette oeuvre, rendez-vous au Colors Festival, au 105 boulevard Macdonald, dans le 19e arrondissement de Paris.

Retrouvez le reportage réalisé sur place sur notre compte Instagram

bandeau application pub