Happy Hour

DOSSIER : LA FERMETURE DES BARS A PARIS

12 octobre 2020 à 19h15 Par Antony Harari
Crédit photo : @Tim Mossholder / Pexels

Seulement quatre mois après leur réouverture suite au confinement, les bars doivent de nouveau fermer leurs portes dans Paris. Cela fait partie des mesures prises pour freiner l’épidémie de Covid 19. Mais une mesure très mal perçue par les principaux intéressés…

La filière des bars dans la capitale a le moral à zéro. Comme beaucoup de commerces, ils ont fermé pendant le confinement, puis rouvert avec des règles sanitaires strictes et désormais devant cette épidémie qui repart, on leur dit à nouveau qu’ils doivent baisser le rideau.
Et donc avec des conséquences très lourdes. Il y a d’évidence les conséquences économiques. Déjà bien impactés durant le confinement, les bars vont encore subir une grosse perte de chiffres d’affaires, si ce n’est une issue plus dramatique avec des fermetures.

Mais c’est aussi le moral qui est touché pour tous ces patrons de bar. Après beaucoup d’efforts ces derniers mois, ils repassent de nouveau par la case fermeture. Et donc l’angoisse de l’inconnu arrive. Une anxiété mêlée à plein d’autres sentiments que l’on imagine facilement.
C’est ce que nous a confié Elfi de l’équipe du bar Copperbay dans le 10ème arrondissement de Paris… Écouter le podcast


@helenalopes/Pexels

Cet aspect « lieu de vie » est important à souligner. Surtout dans le contexte actuel. Le bar est un lieu d’échange qui peut par exemple casser une routine du quotidien. Et en ce moment ce n’est pas du tout à négliger. Un bar peut permettre à de nombreuses personnes de souffler dans un climat compliqué depuis plus de six mois maintenant.
Et donc le moral peut aussi être atteint chez beaucoup de gens qui se voient privés d’une possibilité de sortir, de s’aérer l’esprit et de se faire plaisir.
C’est l’avis de Clément Léon, l’ex-maire de la nuit à Paris et désormais patron du bar Le Picoti à PigalleÉcouter le podcast

A travers ces témoignages, on perçoit cette colère, cette incompréhension et un certain découragement.
Pour ce dossier, nous nous sommes donc entretenus avec différents responsables de bars. Et on ressent pleinement ce coup dur que représentent ces fermetures obligatoires.
Ils ont un grand besoin de soutien et d’écoute. Les bars animent aussi la vie parisienne et ont leur importance dans la vie sociale de beaucoup de personnes, d’autant plus dans cette période actuelle que beaucoup ne vivent pas facilement depuis de longs mois maintenant.


@elevate/Pexels

Copperbay Paris - 5 Rue Bouchardon 75010 Paris
Copperbay Marseille - 36 Boulevard Notre Dame, 13006 Marseille
Le Picoti - 5 Rue André Antoine, 75018 Paris