Music News

Clubs : ils (re)montent au créneau

04 mai 2021 à 11h58 Par Christophe HUBERT
Crédit photo : @Wolfgang / Pexels

Le Collectif Culture Bar-Bars et l'UMIH (re)montent au créneau

Si depuis quelques jours, les commerces, restaurants, bars, salles de concerts ou de sport, savent enfin quand ils vont pouvoir rouvrir, il reste un secteur qui – lui - est certain de rester fermé : celui des discothèques.

Et c’est ce nouveau traitement de (dé)faveur qui poussent les acteurs de la nuit à un énième coup de gueule. Ainsi, le collectif nantais Culture Bar-Bars (qui a lancé l’an dernier les Etats Généraux du droit à la fête) et le syndicat UMIH viennent de publier un communiqué qui, une fois résumé tient en un mot : EGALITE.

"Nous ne comprenons pas l'indifférence totale vis à vis de nos lieux accueillant aussi du public, accueillant aussi des artistes"

Plus précisément, ces professionnels de la nuit demandent à être traité sur un pied d'égalité avec les autres lieux de culture et donc, à faire partie du plan de déconfinement.  

Culture Bar-Bars et l’UMIH déclarent : « Nous sommes très heureux que les bars, les cafés concerts, les lieux de culture puissent réouvrir leurs portes à la population, mais nous ne comprenons pas l'indifférence totale vis-à-vis de nos lieux accueillant aussi du public, accueillant aussi des artistes, des techniciens du spectacle, des passionnés de la culture, accueillant aussi des évènements. »

Rappelons que Culture Bar-Bars avait lancé en mars dernier un mot d’ordre « Clubs Cultures ». L’idée était de rassembler les clubs valorisant la scène des musiques électroniques et les DJs pour obtenir leur pleine reconnaissance auprès des responsables politiques.

⚡Le Collectif Culture Bar-Bars et l'UMIHs'associent pour exiger que les clubs cultures, les discothèques soient traités...

Publiée par Collectif Culture Bar Bars sur Lundi 3 mai 2021