Music News

Lancement du collectif « Clubs Cultures »

02 mars 2021 à 11h15 Par Christophe HUBERT
Crédit photo : @Wolfgang / Pexels

Très actif depuis le 1er confinement, puisqu’on lui doit notamment les États Généraux du Droit à la Fête, le collectif Culture Bar-Bars lance un nouveau mot d’ordre « Clubs Cultures ».

Chacun a sa définition de ce qu’est la club culture. Certains y verront le simple fait de se retrouver entre amis, en club, pour communier autour d’une musique. Pour d’autres, la club culture a un sens plus historique, renvoyant à ce que les clubs portaient à leurs débuts : un esprit alternatif, frondeur, une quête d'expérimentations et de découvertes musicales mais aussi un message de respect, de tolérance, de luttes contre les discriminations.

Et c’est d’ailleurs pour souligner l’importance des clubs, leur dimension sociale et culturelle que le collectif Culture Bar-Bars a réuni 37 clubs français. Leurs objectifs : obtenir une pleine reconnaissance des clubs auprès des responsables politiques, créer le statut de clubs cultures (aux côtés donc de celui, plus classique, de discothèque) et faire des clubs « un maillon essentiel de la chaîne de diffusion artistique. »

Clubs Cultures : des lieux de fêtes, dédiés à la jeune création contemporaine, d’expérimentations artistiques.

D’ores et déjà, Clubs Cultures a été reçu par le Ministère de la Culture et obtenu la création d’un groupe de travail, autour d’une nouvelle définition du club : des lieux de fêtes, dédiés à la jeune création contemporaine, d’expérimentations artistiques.

Le manifeste de ce nouveau groupe se veut plus précis encore : « Un club-culture est un lieu culturel festif, un établissement recevant du public, la nuit ou le jour. Un lieu hybridant les caractéristiques d'une salle de concerts et d'une discothèque, avec les contraintes du secteur privé sans les subventions du secteur public. »

« Nos clubs-cultures constituent un lieu d'accès principal à la culture et aux rencontres humaines. Depuis plus de 20 ans nos clubs jouent un rôle majeur dans l'écosystème culturel, dans le développement de la musique et de ses artistes. Nous ne voulons pas être encore une fois les oubliés du déconfinement, car il en va de la santé économique et mentale pour nombre d'entre nous, que nous soyons, gérants d'établissements, employés, artistes, publics, prestataires, etc... »

Clubs Cultures défend également son poids économique en France, se vantant d’organiser plus de 5000 évènements et 10 000 concerts pour 3 000 000 de visiteurs annuels. Ces 37 clubs pesant par ailleurs plus de 1.000 emplois.

La Club Culture c'est bien plus que cela, pour les artistes de musiques électroniques comme pour le public qui vit dans ces lieux, de vrais moments d'expérimentations musicales et culturelles.

En résumé, les clubs participants veulent souligner l'apport culturel des clubs, dans notre pays, et obtenir une pleine reconnaissance du Ministère de la Culture. Leur appel entend faire des clubs des lieux à part, véritables chaudrons culturels, dédiés aux nouveaux talents, aux nouvelles sonorités. De fait, leur définition tranche avec la (parfois méprisante) vision du grand public qui perçoit les clubs comme de simples lieux pour danser. Ce serait déjà pas si mal, mais non, la Club Culture c'est bien plus que cela, pour les artistes de musiques électroniques qui trouvent dans les clubs le parfait lieu et unique lieu d'expression, comme pour le public qui vit dans ces endroits, de vrais moments d'expérimentations musicales et culturelles.

Les participants Clubs Cultures :

1988 Live Club

Antirouille

Azar Club

Baby Club

Badaboum

Dieze

Warehouse

Djoon

Joker's Pub

KALT

Kwartz Club

Iboat

Le Baron Club

Les Caves Saint-Sabin

Le Carré Coast

La Douche Froide

La Drôle de Barge

L'Escalier Club

Le Ferrailleur

Le Floride

Le Klub

La Machine du Moulin Rouge

Le Petit Salon

La Relève

Le Rex Club

Le Spot Club

Le Sucre

La Suite

Le Taquin

Macadam

Magazine Club

Opium Club

Quartier Libre

Sacré

Spartacus Club

Transbordeur

Red Club

Warehouse

[Source]