Tomorrowland se fait sortir de la Coupe du monde au Qatar !

22 novembre 2022 à 12h17 par Christophe HUBERT

Tomorrowland
Tomorrowland
Crédit : Tomorrowland

Même Tomorrowland se fait sortir de la Coupe du monde au Qatar…

Si vous pensiez que le football allait pouvoir reprendre ses droits et mettre de côté les questions autour du pays organisateur - le Qatar – et l’instance suprême, la Fifa, vous vous trompiez.

La polémique autour de la Coupe du monde de football atteint même un paroxysme et continue de titiller notre citoyenneté individuelle et collective. Des stades construits sur des cadavres avec une grosse clim’ en doigt d’honneur à la planète, dans un pays méprisant les droits des femmes et des minorités, c’est déjà beaucoup. Mais une Fifa qui empêche d’évoquer les droits des LGBTQIA+, c’est encore plus navrant.

Voire franchement stupide, quand on apprend que l’équipe de Belgique perd le droit de porter son maillot – sponsorisé par le festival Tomorrowland.

Raison invoquée : non conforme car ledit maillot porte sur le col, le mot « Love » et reprend les couleurs arc-en-ciel.

« Love » qui s’inspire précisément du « célèbre feu d'artifice de Tomorrowland et qui représente les valeurs communes de diversité, d'égalité et d'inclusion", disait la RBFA (Fédération belge) lors de la présentation du maillot en septembre dernier. Les Belges, qui entreront donc dans le stade - ce mercredi contre le Canada – en portant leur première tenue, traditionnellement rouge.

Et ils ne sont pas les seuls, les 7 équipes européennes qui avaient prévu de porter un brassard coloré "One Love" contre les discriminations, ont renoncé hier lundi face à la menace de "sanctions sportives" que brandissait la Fifa, en l’occurrence, un carton jaune pour les capitaines d’équipes concernées.

Bannir le mot « love » des stades. Voilà à quoi est réduit ce Mondial 2022.

Bannir le mot « love » des stades. Voilà à quoi est réduit ce Mondial 2022. Un événement dont on ne peut plus dire qu’on ne savait pas. Y aller ce n’est pas forcément cautionner mais c’est à minima, accepter d’en discuter. Pas forcément les sportifs qui se préparent pour cela depuis des années, mais peut-être pour les artistes.

Durant la Coupe du Monde, 28 grosses soirées seront organisées avec Calvin Harris, David Guetta, Afrojack, Fatboy Slim, Steve Aoki, Hardwell, etc.
Que pensent-ils de la question des LGBTQIA+ durant ce Mondial, de ce pays hôte vis-à-vis des droits des Femmes ?

En attendant, on appréciera la réponse de Tomorrowland sur Instagram...

bandeau application pub