Les clubs berlinois haussent le ton !

14 février 2022 à 11h45 par Christophe HUBERT

Clubbing
Clubbing
Crédit : @Alexander Popov / Unsplash

Les clubs berlinois haussent le ton !

Face à une fermeture sans fin des clubs, et sans perspective du gouvernement allemand, le monde de la nuit berlinois interpelle les pouvoirs publics. A la faveur d’une pétition lancée ce lundi 14 février, les clubs de la capitale allemande rappellent la situation présente – en vigueur depuis décembre dernier :

  • Nous n'avons pas le droit de nous produire devant le public pour le faire danser.
  • Nous ne sommes pas autorisés à organiser des événements de danse.
  • Nous ne sommes pas autorisés à entrer dans nos clubs.
  • Nous ne sommes pas autorisés à entrer dans nos espaces plus sûrs. 
  • Nous sommes effectivement interdits de travail.

Une situation de blocage donc, alors que le secteur de la nuit a fait beaucoup d’efforts depuis le début de la crise sanitaire. Il regrette d’autant plus de n’avoir « aucune assurance ni perspective de réouverture. »

La pétition déroule ensuite ses demandes, notamment une stratégie de suppression, étape par étape, des mesures sanitaires. Les clubs allemands craignent également un éternel « stop and go », comprenez des phases d’ouverture/fermeture au gré de la situation de l’épidémie, comme on l’observe d’ailleurs en France.

L’alerte des clubs allemands est d’autant plus marquante, qu’elle surgit dans une des plus grandes capitales clubbing d’Europe, que l’on pensait bien plus protégée qu’ailleurs. Durant la crise, la municipalité de Berlin a notamment voté un programme de soutien spécifique au milieu festif

La pétition est disponible sur ce lien

bandeau application pub