Ibiza : sans alcool, la fête est plus folle ?

17 mai 2022 à 12h39 par Christophe HUBERT

Pexels
Pexels
Crédit: @ abhishek goel

Ce n’est pas la première fois qu’on en parle, Ibiza a beau déployer fièrement son drapeau de l’ile de la fête, il n’en demeure pas moins que les autorités aimeraient un tourisme un peu moins bordélique !

Poussée par la crise covid qui avait tout stoppé, la communauté des Baléares cherche à diversifier son activité touristique, comprenez, cherche à attirer un public plus familial. Et c’est cette stratégie lente mais affirmée qui explique la nouvelle décision des gouvernements d’Ibiza et de Majorque, de réprimer la consommation d’alcool.

D’après DJ Mag, ces nouvelles restrictions toucheront donc le secteur des clubs, bars et restaurants (et enlever l’alcool aux fêtards, ca revient à enlever les platines à un DJ…). Par exemple, les restos ne pourront plus servir plus de 3 boissons par client (au déjeuner et au dîner, soit 6 par jour).  

En cas d’infractions, des amendes sont prévues : de 1000 à 6000 euros pour les clients, de 60.000 à 600.000 euros pour les établissements. Enfin, les « happy-hours » ne sont plus autorisées.

De quoi lutter contre l’alcoolisation à outrance de certains touristes qui, il faut le reconnaitre, ternissent l’image d’Ibiza. A contrario, cela pourrait rebuter certains adeptes d’une fête libre et débridée pour qui, Ibiza était un symbole.