Hommage à Fred Phi

17 mars 2022 à 17h21 par Christophe Vix-Gras

Fred Phi
Fred Phi entournée de Philippe Levy et de Pierre-Louis Berlatier
Crédit : Christophe Vix-Gras

Créatrice notamment de ce qui est devenu Villette Sonique, Fred Phi nous a quittés récemment

"Mais que deviennent Fred Phi et Christophe Vix ???!!!! Ils sont toujours ensembles !!! Ils sont devenus lesbiennes, mais Fred Phi est un pédé..." C'était une blague récurrente de la Nuit Trash, il y a une vingtaine d'années sur FG, à propos de Fred Phi, une amie de la station avec qui nous avons bien festoyé.

Fred Phi, née à Carcassonne en 1969, année diablement érotique, a fait les Beaux Arts de Toulouse avant de vivre à Londres, et mener des missions de communication en Espagne et en France pour des marques, qui se voulaient toutes les plus cool du monde.

Nous l'avons connue en voisine de la radio quand elle s'occupait de faire d'une belle brasserie des Halles un épicentre queer arty avant l'heure. Plusieurs DJs résidents de la radio, comme les Cheers, Patrick Vidal et feu Thierry Perdereau, y avaient leurs soirées. C'était là que FG croisait les filles du Pulp et les DJs du Rex en dehors du studio.

Fred Phi a également chanté les amoures au sens large sur le titre "Liberté d'Aimer" en 1996, qui était à la base le jingle de la Gay Pride alors Euro Pride pour les spots et émissions de l'antenne.
Fred Phi a créé ce qu'est devenu Villette Sonique à la Villette, LE festival des musiques indés de Paris.

Au-delà de la professionnelle de la com, Fred Phi a toujours voulu aider les artistes, défendre la diversité ethnique, sexuelle et politique avec radicalité et amour. Fred Phi était radicale dans ses tenues, toujours strictes et noires, floutant sa silhouette longiligne et soulignait ainsi ses traits fin d'eurasienne.

A bientôt "Fred Lo So Phi", on saura quoi dire à Cerbère pour traverser le Styx et te rejoindre au chill out de notre vie électrique.

bandeau application pub