De DJ à combattant… la scène ukrainienne est sur le front

15 mars 2022 à 12h21 par Christophe HUBERT

Ukraine
Ukraine
Crédit : @satheeshsankaran / Pixabay

De DJ à combattant… la scène ukrainienne est sur le front

Il y a les artistes, les collectifs, organisateurs qui se mobilisent ici et ailleurs pour témoigner de la solidarité de la scène électronique envers les Ukrainiens. Il y a les messages, témoignages pour tenter d’amoindrir ce sentiment d’impuissance qui parfois nous assaille.

Et il y a celles et ceux qui, pris dans la mâchoire de la guerre, témoignent. Leurs vies ont changé dramatiquement depuis le début de l’invasion russe. Commençons par DJ Nastia, Ukrainienne originaire du Donbass et figure de la scène techno européenne.

Son compte Instagram n’affiche plus de photos de soirées ni des platines. Place désormais à un blog où elle parle de son quotidien et de celui de son peuple. Dernier post : son évacuation vers Lviv (à l’ouest du pays, proche de la frontière avec la Pologne), dans un train sur-bondé. Et puis des images de chars, de ruines et d’explosions.

L’artiste qu’est DJ Nastia est désormais une citoyenne qui tente d’échapper à la guerre. Son témoignage quotidien est glaçant, mais nécessaire.

Autres témoignages, ceux que relaie le site Resident Advisor. Depuis le début du conflit, il donne la parole et interviewe ces acteurs de la scène ukrainienne, hier florissante et où les DJs et les clubs étaient très nombreux. On retrouve ainsi Nikita Kozachinsky, créateur du club Dnipro Module, aujourd’hui soldat de l’armée ukrainienne. Il déclare « J'ai fait le choix de me porter volontaire comme soldat dès le premier jour de la guerre [...] Au total, environ 12 personnes de notre communauté ont rejoint l'armée. Ce sont des bookers, des DJ résidents, des travailleurs de la nuit. Il y a à peine dix jours, nous prévoyions de faire le prochain festival de l'été […] mais c'est arrivé et tout a été annulé. Et j'espère que les Russes ne détruiront pas notre nouvelle salle. »

Pour tenter d’être complet sur la guerre en Ukraine vue par les artistes, notez cet article publié aujourd’hui par le quotidien Le Monde (accès payant) qui revient sur la polémique qu’a lancée, malgré elle, la DJ d’origine russe Nina Kraviz. En postant pour message « je prie pour la paix » sur Instagram, la star de la techno ne s’attendait pas à subir la colère de nombreux internautes qui ont dénoncé sa légèreté, son manque d'initiative voire de courage. Parmi eux, DJ Nastia, évoquée plus haut, pour qui Nina Kraviz ne peut rester neutre, écrivant « Tu ne te soucies que de ton propre cul […] tu es ridicule. »

Ces échanges, ces témoignages nous aident à comprendre comment la guerre, si proche et si lointaine, impacte dramatiquement des vies qui ressemblent à la nôtre. Hier DJs ou propriétaires de club, ils et elles risquent aujourd'hui leur vie. #DJsForPeace

Compte instagram de DJ Nastia

Les interviews de Resident Advisor

bandeau application pub