Concerts et festivals : 2023, l’année du climat ?

12 janvier 2023 à 13h18 par Christophe HUBERT

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : Pixabay / Stux

Concerts et festivals : 2023, l’année du climat ?

Des concerts pour la planète, il en existe déjà. Pas besoin de convoquer artistes et public pour un événement caritatif et militant. Le mieux pour lutter contre le réchauffement climatique, c’est quand même d’agir.

Et c’est ce que s’apprête à faire la filière du spectacle vivant. Son principal syndicat, le Prodiss vient de lancer une large consultation des acteurs. Il en ressort que les producteurs, exploitants de salles de concerts, organisateurs de festivals sont majoritairement prêts à agir pour le climat, 55% pensent même que ce doit être une priorité. Mieux encore, ces professionnels commencent déjà à agir puisque 45% affirment avoir déjà mis en place des plans d’action pour limiter leurs impacts environnementaux.

Mais au-delà, ces acteurs du spectacle vivant disent aussi avoir besoin d’actions collectives pour être plus efficaces – eux comme nous veulent agir mais ne savent pas toujours par où commencer – d’où la volonté du Prodiss de mobiliser tout le monde, dans une tribune appelant à une transformation du secteur.

18 organisations ont signé le texte, elles réunissent 3700 salles, structures de la musique et du spectacle vivant. Un large pan de la scène française qui va se rassembler toute l’année pour fixer une feuille de route ambitieuse, qui rentrera en vigueur en 2024. L’enjeu, concilier liberté de création, diversité, et respect du climat/lutte contre le réchauffement climatique.

En attendant les résultats, plusieurs associations pour le climat ont déjà donné des pistes d’action pour les concerts et festivals, il n’y en a pas 50. Le « Shift Project » par exemple, invite les organisateurs d’évènements musicaux à agir sur le front du déplacement des artistes et du public (ce qui représente le gros de l’émission de CO2 d’un évènement). Réduire les jauges, rationnaliser les tournées d’artistes sur les territoires aurait un impact immédiat.

Autres pistes, ne pas servir de viande de boeuf aux restos/foodtrucks ou prévenir un approvisionnement en énergies vertes, etc… Vous trouverez ici les idées du Shift Project pour le domaine culturel.

En somme, les concerts et festivals font un pas de plus pour agir pour le climat. Reste qu’on trouve toujours que cela avance bien lentement.

bandeau application pub