Berlin, la club culture en danger

10 novembre 2023 à 17h52 par Jean-Baptiste BLANDIN

Le Berghain
Le Berghain
Crédit : Unsplash : Simon Tartarotti

À Berlin, les clubs peinent à se remettre de la crise du Covid et font face à une baisse de fréquentation très importante de leur clientèle.

La capitale allemande est un petit paradis pour tout amateur de soirée underground. Clubs techno, lâcher prise, esprit de liberté et d’hédonisme, la seule règle à Berlin, c’est qu’il n’y en a pas.

Pourtant, selon le média NPR, depuis la crise du Covid, les clubs berlinois (même le mythique Berghain) font face à une perte de leur clientèle inquiétante, 30% de moins qu’avant la pandémie.

En cause, selon Lutz Leinchsenring, le président de la Club Commission de Berlin, l’inflation. Tout coûte plus cher, donc les clubs sont obligés d’augmenter leurs prix. « Il y a aussi moins de demandes parce qu’il y a moins de monde dans la ville. Les gens ne dépensent pas autant d’argent à cause de l’inflation. C’est un moment très critique pour ce secteur. »

Selon l’écrivain Tobias Rapp, spécialisé dans la vie culturelle, la gentrification de Berlin est aussi un gros problème. En effet, bien que les clubs aient apporté une certaine qualité de vie (bars, galeries d’art, restaurants) à des quartiers « fantômes » lors de leurs apparitions dans les années 90, ces quartiers ont fini par s’embourgeoiser aujourd’hui. Les jeunes propriétaires de l’époque ont à leur tour eu des enfants et se sont lassés des clubs et de ce qu’ils peuvent entraîner (déchets, fréquentation, nuisances sonores), au point de s’en plaindre auprès des autorités locales.

Face à ces problèmes, la Club Commission de Berlin souhaite obtenir pour les clubs, les mêmes droits que les autres institutions culturelles, comme les musées et les opéras, mais aussi des subventions supplémentaires pour faire face à cette crise. 

bandeau application pub