Tomorrowland Winter : l’édition 2024 qui pourrait mal tourner

6 septembre 2023 à 12h28 par Christophe HUBERT

Tomorrowland Winter
Tomorrowland Winter
Crédit : @presskit

Tomorrowland Winter : l’édition 2024 qui pourrait mal tourner

Hier, le festival belge Tomorrowland a dévoilé les détails de son édition 2024, qui se tiendra du 15 au 23 mars 2024 à l’Alpe d’Huez, avec encore plus de 22.000 festivaliers.

L’événement a même mis en ligne un simulateur qui vous permet de visualiser en quelques clics, combien vous coûtera ce séjour, selon le type de transport ou d’hébergement.

Spoiler évident : Tomorrowland Winter, ça reste des vacances au ski et donc élitistes, quand on observe les tarifs. Comptez par exemple 1000 balles par personne pour 7 jours de festival dans une chambre pour 2 avec remontées mécaniques mais…. sans intégrer le transport.

Si l’argent n’est pas un problème pour vous ou si vous êtes prêts à toutes les économies d’ici mars prochain, alors Tomorrowland Winter est une promesse de fêtes inoubliables à plus de 3000m d’altitude. Un show sans fin, une scénographie sublime, à l’image de ce que réserve le grand frère Tomorrowland organisé à Boom, chaque été. Plus de 100 artistes conviés et un certain délire à se trémousser en combi de ski et par des températures négatives !

Un événement et un cadre idyllique donc, si tout se passe comme prévu. Car l’incertitude autour de Tomorrowland Winter est moins dans le fait de savoir s’il neigera ou si le festival est cher, que de savoir si les militants pour le climat laisseront faire.


(visuel Extinction Rebellion "Enjoy your last Tomorrowland")


« Y a-t-il vraiment de la place pour des méga-rassemblements en haute montagne ? »

Il y a quelques mois – à la clôture de l’édition 2023 – le collectif Extinction Rebellion Grenoble avait promis de se mobiliser contre le retour Tomorrowland Winter, l’année suivante, parlant même de « véritable cauchemar » réservé aux organisateurs.

Le collectif déclarait « Le festival n’a aucune justification autre que la recherche du profit […] il n’apporte aucun bénéfice culturel sur le territoire qu’il envahit » ajoutant « la montagne est accaparée par les riches ».

Critiqué depuis des années, Tomorrowland Winter avait déjà répondu, avançant l’impact du festival sur la région – 2500 personnes recrutées, 128 entreprises françaises mobilisées, plus de 8 millions d’euros investit dans l’économie locale (source 2020). Mais sur le climat, le rassemblement est moins disert : tri des déchets, utilisation de confettis biodégradables, élimination des verres en plastique...

D’autres associations écolos comme Mountain Wilderness France s'est disent préoccupées et s’interrogent « Y a-t-il vraiment de la place pour des méga-rassemblements en haute montagne ? »

Et la question se pose car même si Tomorrowland Winter se voulait vertueux, ce serait compliqué, par la nature même de l’événement qui le rend polluant : tout vient par camions, les scènes se construisent sur place avec des éléments acheminés par hélicoptères, certaines parties outdoor du festival sont chauffées, etc…

Au-delà de ce débat, il est bon de rappeler l’importance de festivals comme Tomorrowland Winter qui permettent aux musiques électroniques de multiplier les points de contacts avec le public, autant qu’ils contribuent à la visibilité des artistes, notamment des jeunes talents.

bandeau application pub