Music News

Les festivals « debout » autorisés par Roselyne Bachelot !

06 mai 2021 à 15h26 Par Christophe HUBERT
Crédit photo : @hannynaibaho / unsplash.com

Quand il y a un « si » ou un « mais », c’est qu’il y a un os ! Et en effet, la nouvelle déclaration de Roselyne Bachelot sur les festivals a tout l’air d’une bonne-mauvaise nouvelle.

La ministre de la culture vient d’annoncer que les festivals, en configuration debout, pourront avoir lieu dès le 1er juillet prochain. Rappelons que jusqu’à présent, l’autorisation concernait les festivals durant lesquels le public est assis, ce qui ne concerne pas la majorité des événements musicaux, et encore moins les fêtes électro. Ces festivals militaient donc pour un assouplissement car, d’après les sondages qu’ils avaient réalisés, le public se montrait rétif à se rendre dans une fête « statique », comprenez où l’on doit rester assis.

L’annonce d’aujourd’hui semble donc être une inflexion, sauf que Roselyne Bachelot rajoute une condition : avoir un espace de 4m² par festivalier*, une restriction qui inquiète les professionnels. Et on les comprend aisément puisque selon cette directive, il faudrait un terrain d’au moins 4.000 m² pour accueillir 1.000 personnes (public maximum autorisé, dans la 1ere phase du déconfinement) – ce qui est énorme. Sans évoquer le fait qu’avoir un carré de 4m² par personne ruinerait sûrement l’expérience musicale du public.

Aurélie Hannedouche, responsable du Syndicat des musiques actuelles (Sma) ne dit pas autre chose, lorsqu’elle évoque des consignes trop floues et trop risquées, d’autant plus que le Ministère de la Culture demande aux préfets d’autoriser les festivals, selon les circonstances locales et avec des délais bien trop courts à gérer pour les organisateurs d’événements.

Nul doute que les festivals vont à nouveau faire entendre leur voix dans les prochains jours, voire jeter l’éponge pour 2021. Le gouvernement le sait car Roselyne Bachelot dit travailler avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire pour la création d’un fond d’aide financière spécifique aux festivals.

*D'après nos informations, il s'agirait de calculer un espace global. Ce qui signifie que les festivaliers n'auraient pas un carré ou un cercle dessiné au sol, duquel ils n'auraient pas l'autorisation de sortir.