Music News

Nouvelle loi sur les raves parties

24 octobre 2019 à 11h15 Par Christophe HUBERT

Il y a quelques décennies, les raves parties déchaînaient les passions et les politiques serraient la vis avec des lois très sévères. Avaient suivi des débats et dialogues permettant d’assouplir tout cela, et de permettre l’organisation encadrée de fêtes sauvages.

Comme un goût de comeback, les sénateurs ont adopté en début de semaine une proposition de loi qui renforce l’encadrement des rave parties et les sanctions à l’encontre de leurs organisateurs.

Concrètement, les organisateurs de raves devront déclarer leurs évènements sous peine d’amende et de travaux d’intérêt général, sans parler de la saisie et confiscation du matériel de son.

Dans un communiqué, l’association Freeform qui milite pour la défense des free parties dénonce une grave atteinte à la liberté de réunion visant à criminaliser l’organisation de free parties.

Si cette proposition de loi casse le dialogue engagé entre free party et pouvoirs publics, il faut rester optimiste car le texte doit désormais passer à l’Assemblée Nationale et rien ne dit que les députés suivront leurs collègues sénateurs.