Music News

Last Night a DJ Took a Flight, et ça pollue beaucoup !

07 avril 2021 à 11h44 Par Christophe HUBERT
Crédit photo : @Alex Powell / Pexels

C’est une étude pour le moins complète qui vient de sortir concernant l’empreinte carbone de la scène électro mondiale ! Clean Scene – une action collective visant à mobiliser autour des questions écologiques – vient en effet de publier un pavé sur le coût environnemental des DJs, intitulé « Last Night a DJ Took a Flight » !

Evidemment, il s’agit d’une analyse pré-Covid et les chiffres sont éloquents ! Ainsi, Clean Scene (qui se concentre surtout sur les transports) estime que sur une année "normale", les tournées des DJs, partout dans le monde, représentent 51.000 vols, pour 117.000.000 de kilomètres parcourus. La suite, vous vous en doutez, une pollution réelle car ces bookings en clubs et festivals ont consommé 200.000 litres de kérosène et émis 35 millions de kilos de Co2 dans l’atmosphère !

De fait, Clean Scene souligne dans ce rapport de 20 pages, la responsabilité des artistes et du système actuel qui conduit les stars à énormément voyager, parfois dans 2 ou 3 pays durant un seul week-end. Ces DJs pèsent chaque année, et en Co2, autant que 20.000 foyers !

Inévitablement, Clean Scene invite donc la scène électro, dans son ensemble, à muter pour devenir plus éco-responsable, et fait plusieurs propositions. Comme inciter les artistes à faire preuve de transparence concernant leur empreinte carbone, à se fixer des objectifs contraignants ou encore inviter les clubs/festivals à booker des artistes locaux et régionaux.

Vous pouvez lire le rapport complet de Clean Scene (en anglais).