Music News

La culture demande un plan de sortie de crise

15 avril 2021 à 15h40 Par Christophe HUBERT
Crédit photo : @Gabriel Santos / Pexels

A mesure que l’espoir d’un déconfinement renait, et avec lui, la réouverture des lieux culturels, les professionnels cherchent à définir les conditions d’un retour – même relatif – à la normale.

Tandis que le gouvernement et le Président de la République travaillent sur une réouverture de certains établissements à la mi-mai, des syndicats demandent aujourd’hui à ce que soit établi un plan de sortie de crise, avançant le fait qu’une reprise trop graduelle pourrait être catastrophique.

"Les derniers à rouvrir seront les grands concerts, les festivals, etc. Et il y aura un tel embouteillage de création que les nouveaux spectacles auront du mal à se faire", prévient déjà Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle à nos confrères d'LCI.

La centrale syndicale demande ainsi à ce que le gouvernement prenne en charge les salaires et les cotisations sociales des intermittents du spectacle pour faciliter un décollage en douceur de l’activité culturelle, des grosses institutions comme des « petits » indépendants, dotés d’une trésorerie trop faible pour reprendre rapidement cachets et répétitions. La CGT Spectacle estime ce plan de soutien à 500 millions d’euros.

Pour rappel, le gouvernement planche,  à la demande du Président, sur un plan de déconfinement et Emmanuel Macron semble attacher à son cap du 15 mai pour débuter des réouvertures de lieux culturels voire de terrasses de bars et restaurants. Objectif évidemment soumis à l’évolution de la pandémie. Le chef de l'État reviendra en personne devant les Français avant la fin du mois pour préciser les contours de son plan.

[Source]