Music News

L’électro, grande absente des Victoires de la Musique 2021

12 janvier 2021 à 11h27 Par Christophe HUBERT

Certes, les Victoires de la Musique 2021 auront cette année une saveur particulière, après une année musicale impactée par le Covid.
Bien sûr, la cérémonie a subi l’an dernier, de profonds changements notamment dans les catégories.

Reste que désormais, ce rendez-vous marquant de l’industrie musicale française, tourne le dos aux producteurs de musiques électroniques. En regardant la liste des nommés, qui vient d’être publiée, on se rend compte que le marché français est évidemment trusté par les musiques urbaines (avec des stars comme Aya Nakamura en lice pour la Victoire de la meilleure artiste féminine) ou la musique populaire symbolisée par Benjamin Biolay, nommé simultanément dans trois catégories.

En réalité, un artiste sauve la face de la scène électro, il s’agit de Woodkid qui apparait dans la catégorie de meilleure création audiovisuelle (et c’est mérité, vue la qualité de ses clips). On pourrait rajouter Hervé dont la musique a des influences électro mais y'a débat !

Alors que les musiques électroniques made in France représentent une part importante de l’export de musique française, on reste surpris de les voir disparaitre des Victoires de la Musique.

Surpris et pour tout dire inquiets car oui, en 2020, la scène électro française n’a pas triomphé, ne s’est pas renouvelée. Où est le sang neuf ? Où sont les piliers ? A RadioFG, nous sommes bien placés pour savoir que des producteurs français de qualité, il y en a des dizaines. Encore faut-il qu’ils atteignent les radios, les télés, pour être repérés par le grand public et par des organisateurs de Victoires qui n’ont jamais vraiment aimé l’électro.

Pour rappel, les Victoires de la Musique n’ont ouvert la catégorie de meilleur artiste de musiques électroniques qu’en 2009 (et uniquement cette année-là). Celle consacrée au meilleur album électronique a cessé d’exister en 2019.

La liste complète des nommés 

Artiste masculin : Benjamin Biolay , Gaël Faye et Vianney

Artiste féminine : Aya Nakamura , Pomme et Suzane    

Révélation masculine : Hatik, Hervé et Noë Preszow    

Révélation féminine : Clou , Lous and the Yakuza  et Yseult    

Album  : "Aimée"de Julien Doré, "Grand Prix"de Benjamin Biolay, "Lundi méchant"de Gaël Faye , "Mesdames"de Grand Corps Malade et "Paradis" de Ben Mazué    

Chanson originale : "Comment est ta peine?" de Benjamin Biolay, "Corps"d' Yseult, "Facile"de Camelia Jordana, "La maison de retraite" de Michel Jonasz  et "Mais je t'aime" de Grand Corps Malade et Camille Lellouche    

Création audiovisuelle :  "Goliath" de Woodkid, "La vita nuova" de Christine and the Queens et "Nous"de Julien Doré