Music News

Bob Sinclar interpelle l'adjoint d'Anne Hidalgo

18 février 2021 à 16h41 Par Patrick Urban
Crédit photo : Capture d'écran / @FG

Depuis le temps que la crise sanitaire fait des ravages, rarement une confrontation directe entre un artiste et un élu ne s’est produite. À présent, c’est chose faite. Le DJ/producteur Bob Sinclar et l’adjoint à la mairie de Paris chargé du tourisme et de la vie nocturne, Frédéric Hocquard, étaient les invités hier de l’Happy Hour d’Antoine Baduel.

 

"Je n’ai jamais entendu le mot DJ prononcé par la moindre personne en France"

Bob Sinclar, porte-parole du métier le temps d’un soir, ne mâche pas ses mots pour décrire la situation : « je n’ai jamais entendu le mot DJ prononcé par la moindre personne en France (…) La musique [électronique] française ne s’est jamais aussi bien exportée qu’aujourd’hui, et pourtant, nous n’existons plus dans notre pays… ». Ambiance.  

Recommencer à jouer pour « faire danser les gens et faire la fête », telle est la demande de Bob Sinclar. Le vœu de la superstar française pourrait s’exaucer à Paris. Frédéric Hocquard et certains maires de la Petite Couronne ont établi une liste « d’une soixantaine d’espaces en plein air pour y organiser des fêtes afin que la musique s’exprime », et ce, à n’importe quelle heure de la journée.

"Un concert-test à l’Accor Hôtel Arena se tiendra à la mi-mars"

Évidemment, pas question pour l’instant de revenir à des fêtes typiques de l’avant Covid où des milliers de personnes se réunissaient. L’idée est de faire la fête avec des consignes sanitaires strictes. Pour cela, « un concert-test à l’Accor Hôtel Arena se tiendra à la mi-mars avec une jauge de 7 500 personnes » a annoncé Frédéric Hocquard en exclusivité sur Radio FG.

Le chapitre crise sanitaire et toutes les mesures qu’il implique ne sont pas encore fermées. Mais, Bob Sinclar et Frédéric Hocquard espèrent une reprise sûre, rapide et continue.