Music News

Because Music : harcèlement et agressions sexuelles au sein du label

07 janvier 2021 à 12h27 Par Christophe HUBERT
Crédit photo : @presskit

C’est un coup de tonnerre dans le milieu volontiers discret des labels et maisons de disque. Des salarié.e.s du label Because Music ont publié un texte, sur Instagram, pour saluer la décision prise par leur direction, suite au harcèlement et agressions sexuelles qu'elles ont vécus. Décision obtenue après plusieurs alarmes et sollicitations.

Elles écrivent : « Deux mois se sont écoulés entre notre signalement et les sanctions prises aujourd’hui. Nous sommes conscientes que dans d’autres entreprises, d’autres situations, la parole peut être plus difficile à libérer, les histoires plus difficiles à entendre, les sanctions plus longues à arriver. Nous tenons donc à envoyer notre soutien aux femmes de l’industrie musicale et aux autres victimes de tels agissements. N’ayons plus peur de parler. »

Le texte fait référence aux récentes accusations de viols et agressions sexuelles contre le rappeur Retro X signé sur Because. Une enquête au sein du label a permis de libérer la parole, de pointer des dysfonctionnements qui dépassent le seul cas de ce rappeur (41 témoignages ont été récoltés) et visiblement, les salarié.e.s ont été entendus. A tel point d'ailleurs que le Directeur Général de Because Music a été licencié pour faute grave.

Dans la droite ligne du mouvement #Metoo, la parole semble donc se libérer dans le milieu de la musique. Sur la scène électro, il y eut notamment l’affaire Erick Morillo.

Ce que souligne l'épisode Because, et les salariées qui signent ce message sur Instagram sont claires, c'est que les victimes doivent parler, pouvoir le faire et être entendues.

Leur message se termine ainsi "N'ayons plus peur d'en parler".

Pour approfondir le sujet, deux possibilités : l'enquête menée par Street Press et celle publiée par Mediapart