Etude : pour près de 90% des jeunes, le clubbing contribue à une bonne santé mentale 

23 novembre 2022 à 8h18 par Antony HARARI

En Angleterre, l'étude sur les jeunes et le clubbing post covid
En Angleterre, l'étude sur les jeunes et le clubbing post covid
Crédit : Facebook Officiel Motion Bristol

Après les confinements, la fête vient panser les plaies mentales des jeunes.

C'est le constat qu'il ressort d'une étude menée dans le cadre d'une campagne du club Motion à Bristol en Angleterre Keeping Bristol Moving Campaign. L'objectif de cette campagne est d'aider les jeunes à reconnecter après la pandémie. 

Parmi les différentes actions de cette campagne, une étude a été menée auprès 318 étudiants. Pour 85% d'entre eux, les clubs et les discothèques aident à se connecter avec les gens et 88% affirment qu'ils contribuent à une améliorer leur santé mentale.

"Avec un nombre aussi important d'étudiants reconnaissant l'importance de sortir pour leur bien-être mental, nous voulons nous assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour que personne ne passe à côté de la vie nocturne à Bristol" a declaré le booker du club Mission suite à cette étude. 

Jusqu'à 92% des étudiants sondés ont reconnu que ce genre d'expérience nocturne leur a manqué durant les fermetures de clubs qui ont duré près de deux ans outre-Manche ! 

Enfin, ce club vraiment connu à Bristol accueillera le producteur français Folamour le 9 décembre prochain. 


bandeau application pub