Happy Hour

Le secteur événementiel au Royaume-Uni durement impacté par la crise sanitaire

23 octobre 2020 à 19h11 Par Jean-Baptiste Blandin
Crédit photo : Thibault Milan

170 000 personnes, pour vous faire une idée c’est la population de villes comme Le Havre ou Saint-Etienne. Et bien imaginez que d’ici Noël, ce soit 170 000 personnes qui perdent leur emploi au Royaume-Uni. Et pas dans n’importe quel secteur, celui de l’évènementiel, profondément touché par la crise du coronavirus et impacté par la gestion du gouvernement de Boris Johnson.

Ces chiffres, ce sont ceux du rapport commandé par le groupe « Live » qui représente l’industrie des concerts Outre-Manche. Cette perte d’emploi représenterait pas moins de 2/3 des travailleurs du secteur, qui devrait voir ses revenus diminuer de 80% cette année.

Ce sont les travailleurs indépendants, majoritaires qui devraient d’abord payer le prix fort, mais les employés de clubs ou de salles de concerts devraient rapidement suivre lorsque les aides de l’Etat anglais toucheront leurs termes le mois prochain. Jusqu’ici, le plan pour la culture de plus d’1,5 milliard de livres n’aurait permis la sauvegarde que de 10 000 emplois.

En attendant, le gouvernement anglais appelle toujours les acteurs de la culture à changer de métier pour faire face à la crise, alors que fin septembre, la ministre de la santé britannique expliquait qu’il n’y avait pas de raison d’aider un secteur où il n’y a actuellement pas de travail.