Artistes

HARDWELL

Hardwell, né Robbert van de Corput le 7 janvier 1988 à Bréda aux Pays-Bas, est un DJ et producteur néerlandais de progressive house et electro house. En 2008, il s'est fait connaître grâce à son bootleg Show Me Love vs. Be respectivement de Robin S et Steve Angello, Laidback Luke, devenu un hit dans les clubs du monde puis repris par Michael Mind. Il a produit de nombreux singles diffusés dans les clubs : Spaceman, Encoded, Cobra mais aussi Zero 76 en collaboration avec Tiësto. En 2010, il crée son propre label Revealed Recordings. Avec Alesso, Deniz Koyu et R3hab, Hardwell a été nommé révélation 2011 par MTV. Classé 6e dans le Top 100 des DJs de DJ Mag, en progressant de 18 places par rapport à 2011, il obtient finalement la 1ère place dans le Top 100 des DJs 2013. Discographie Albums Compilations 2006 : Eclectic Beatz 2006 : Eclectic Beatz 2 2007 : Eclectic Beatz 3 2007 : Eclectic Beatz 4 2007 : Eclectic Beatz 5 2008 : Eclectic Beatz 6 2008 : Eclectic Beatz 7 2009 : Eclectic Beatz 8 - The Miami Edition 2009 : Eclectic Beatz 9 - The After Summer Edition 2010 : Eclectic Beatz 10 - The Final Edition 2010 : Revealed Vol. 1 2011 : Revealed Vol. 2 2012 : Revealed Vol. 3 2013 : Revealed Vol. 4 2013 : I Am Hardwell Singles Classés Singles 2014 Dare You (The Remixes Part 1) (avec Matthew Koma) Everybody Is In The Place United We Are (working title) ID (avec W&W) Arcadia (avec Joey Dale) Baghdad (avec Knife Party) ID (avec Dannic et Dyro) 2013 Never Say Goodbye (avec Dyro et Bright Lights) Three Triangles (Losing My Religion) Jumper (avec W&W) Countdown (avec MAKJ) Dare You (avec Matthew Koma) 2012 Apollo (avec Amba Shepherd) (Original Mix) How We Do (avec Showtek) Call Me A Spaceman (avec Mitch Crown) Dynamo (avec Laidback Luke) Kontiki (avec Dannic) Spaceman 2011 Munster (avec JoeySuki) Cobra (Official Energy Anthem 2012) Beta (avec Nicky Romero) The World Encoded Zero 76 (avec Tiësto) 2010 Asteroid (avec Franky Rizardo) Molotov Alright 2010 (avec Red Carpet) Move It 2 The Drum (feat. Ambush) (avec Chuckie) Smoke Voyage Get Down Girl (avec DJ Funkadelic) 2009 Feel So High (feat. I-Fan) Twilight Zone (Dance Valley Anthem 2009) Display Storage Blue Magic (avec R3hab) Wake Up (avec DJ Jeroenski) 2008 Enigma Gate 76 (avec Sunnery James & Ryan Marciano) Mrkrstft (avec R3hab) 2007 Never Knew Love (avec Greatski) 2006 Soca Funk (avec Franky Rizardo) Slammin (avec Franky Rizardo) The Mirror (avec Franky Rizardo) Bootleg Packs Bootleg Pack 2011 Afrojack & R3hab Vs. Shakedown - Prutataaa At Night (Hardwell Mash-Up) Metric & Steve Angello Vs. Ce Ce Peniston - Open Your Eyes Finally (Hardwell Mash-Up) Axwell, Sebastian Ingrosso, Steve Angello & Laidback Luke Vs. JoeySuki - Leave The World Behind Vs. Dig It All (Hardwell Mash-Up) Benny Benassi Ft. Gary Go Vs. Marco V - Cinema Vs. Reaver (Hardwell Mash-Up) Green Velvet, Nicky Romero Vs. Gregor Salto Ft. Thais - Mexer Flash (Hardwell Mash-Up) Martin Solveig & Dragonette Vs. Afrojack - Hello Replica (Hardwell Mash-Up) Martin Solveig Vs. Benny Benassi & Chris Brown - Ready 4 Beautiful People (Hardwell Mash-Up) MOGUAI Vs. Laidback Luke - We Want You Till Tonight (Hardwell Mash-Up) Rihanna Vs. Wynter Gordon & Laidback Luke - Dirty S&M (Hardwell Mash-Up) Tiësto & Hardwell Vs. Swedish House Mafia - Save The World Vs. Zero76 (Hardwell Mash-Up) Bootleg Pack 2012 (Part. 1) Afrojack & Shermanology Vs. Angger Dimas & Bassjackers - Can't Stop Me RIA (Hardwell Mash-Up) Avicii - Levels (Hardwell "Next Levels" Bootleg) Axwell, Sebastian Ingrosso, Steve Angello, & Laidback Luke Vs. Afrojack & Steve Aoki Ft. Miss Palmer - Beef The World Behind (Hardwell Mash-Up) Bassjackers Vs. Red Hot Chili Peppers - Otherside (Hardwell Mash-Up) Chris Lake Vs. Rebecca & Fiona & Deniz Koyu - Turn The Sundown (Hardwell & Beauriche Mash-Up) Coldplay & Fedde Le Grand Vs. Swedish House Mafia Vs. Knife Party Vs. Quilinez - Troll In Paradise Without Antidote (Hardwell Mash-Up) Dada Life Vs. NERVO - Love The Epic Motherf**ker Again (Hardwell Mash-Up) Dannic Vs. R3hab & Swanky Tunes - Doster My Love (Hardwell Mash-Up) Drake Ft. Rihanna Vs. Dimitri Vegas & Like Mike - Take Care Vs. Alarma (Hardwell & Dannic Mash-Up) Dyro Vs. Fatboy Slim & Fedde Le Grand - Praise You Methaphor (Hardwell Mash-Up) Example Vs. Sandro Silva & Quintino - Epic The Way You Kissed Me (Hardwell Mash-Up) Franz Novotny Vs. Afrojack Ft. Eva Simons - Take Over Crunch (Hardwell & Dannic Mash-Up) Hardwell & Chuckie Vs. Robin S - Show Me Move It 2 The Drum (Hardwell Sensation Mash-Up) Laidback Luke & Sander Van Doorn Vs. Michael Woods - Who’s Wearing The Cap The Last Day On Earth (Hardwell Mash-Up) Pendulum Vs. Alex Kunnari & Tom Fall - Lost The Island (Hardwell Mash-Up) Quintino Vs. Calvin Harris - The One And Only Flashback (Hardwell Mash-Up) Swanky Tunes Vs. Mr Hudson - Forever Young Vs. Xoxo (Hardwell Mash-Up) Tiësto & Hardwell Vs. Red Hot Chili Peppers - Waiting For Zero 76 (Dannic MashUp) Zedd Vs. Afrojack - Lionheart Comes Out (Hardwell Mash-Up) Bootleg Pack 2012 (Part. 2) Hardwell Vs. Fragma - Spaceman's Miracle (Hardwell Sensation Mash-Up) Tiësto & Wolfgang Gartner Ft. Luciana Vs. Chuckie & Promise Land - We Own The Breaking Up (Hardwell Mash-Up) Cygnus X Vs. David Guetta & Nicky Romero - Super Metropolis (Hardwell Mash-Up) Mylo Vs. Wolfgang Gartner Vs. Gemini - The Way We Drop The Fire Inside (Hardwell Mash-Up) Mightyfools Vs. The Prodigy - Outta Space Bitches (Hardwell & Dannic Mash-Up) DMX Vs. Clockwork - Squad Up In Here (Hardwell & Dannic Mash-Up) David Guetta Ft. Sia Vs. Qulinez & Sick Individuals - Trolltanium (Hardwell Mash-Up) Chuckie Vs. Tom Fall - Who's Ready For iRok (Hardwell Mash-Up) Avicii Vs. Deniz Koyu - Bong Into Darkness (Hardwell & Dannic Mash-Up) Bootleg Pack Trilogy (Bonus Bootleg Pack) EDX Vs. Axwell & Sebastian Ingrosso - Szeplo Together (Hardwell Mash-Up) Avicii Vs. JoeySuki - Love U Seek (Hardwell Mash-Up) Rihanna Vs. Afrojack & Bobby Burns - Only Girl (In The World) Vs. Bungee (Hardwell & DJ Funkadelic Mash-Up) Swedish House Mafia - Show One Love (Hardwell Did It Again Bootleg) Hardwell Vs. Laidback Luke & Example - The Worlds Natural Disaster (Hardwell Mash-Up) Kernkraft 400 - Zombie Nation (Hardwell Vs. Setrise Rework) Adele Vs. Axwell - Blow Up In The Deep (Hardwell & DJ Funkadelic Mash-Up) Axwell Vs. Julie McKnight - How Soon Is Glory (Hardwell & DJ Funkadelic Mash-Up) Mylo Vs. Sulto & Jebu - In My Arms (Hardwell Mash-Up) Deadmau5 Ft. Rob Swire Vs. Ralvero - Rage 'N' Stuff (Hardwell Mash-Up) Jordy Dazz & Mightyfools Vs. Daft Punk - One More DrumFail (Hardwell Mash-Up) Underworld Vs. Nari & Milani - Atom Slippy (Hardwell Mash-Up) Remixes 2014 Bingo Players - Knock You Out (Hardwell Remix) Armin van Buuren - Ping Pong (Hardwell Remix) 2013 Blasterjaxx - Fifteen (Hardwell Edit) Mark Knight & Funkagenda - Man With The Red Face (Hardwell Remix) Hardwell - Apollo (avec Amba Shepherd) (Hardwell's Club Life Edit) Hardwell - Apollo (avec Amba Shepherd) (Hardwell Ultra Edit) Krewella - Alive (Hardwell Remix) Joe Ghost - Are You Ready (Hardwell Rework) 2012 Example - Say Nothing (Hardwell & Dannic Remix) The Naked & Famous - Young Blood (Tiësto & Hardwell Remix) The Wanted - Chasing The Sun (Hardwell Remix) Rihanna - Where Have You Been (Hardwell Remix) Avicii - Levels (Hardwell "Next Level" Bootleg) Franky Rizardo & Rool and Doors - Elements (Hardwell & Dannic Remix) 2011 Michael Brun - Dawn (Hardwell Edit) Tiësto feat. BT - Love Comes Again (Hardwell Rework) Morgan Page, Sultan & Ned Shepard and BT feat. Angela McCluskey - In The Air (Hardwell Remix)) Adrian Lux feat. Rebecca & Fiona - Boy (Hardwell Remix) Gareth Emery & Jerome Isma-Ae - Stars (Hardwell Remix) DJ Fresh feat. Sian Evans - Louder (Hardwell Remix) Jake Shanahan & Sebastien Lintz - Passion (Hardwell Edit) Bella - Nobody Loves Me (Hardwell Remix) Martin Solveig feat. Kele - Ready 2 Go (Hardwell Remix) Dada Life - Fight Club Is Closed (It's Time For Rock'n'Roll) (Hardwell Remix) Alex Gaudino feat. Kelly Rowland - What A Feeling (Hardwell Club Mix) Haley - Physical (Hardwell Remix) Clokx - Catch Your Fall (Hardwell Club Mix) 2010 JoeySuki - Dig It All (Hardwell Edit) Nicky Romero - Switched (Hardwell & DJ Funkadelic Remix) Franky Rizardo - Afrika (Hardwell Remix) Dwight Brown - El Saxo (Hardwell's Ibiza Remix) Rene Amesz - Coriander (Hardwell & R3hab Remix) 2009 Quintino feat. Mitch Crown - You Can't Deny (Hardwell Remix) Armin van Buuren feat. VanVelzen - Broken Tonight (Hardwell Dutch Club Remix) Fedde le Grand - Let Me Be Real (Hardwell Remix) George F - Congo Man (Bjorn Wolf & Hardwell Remix) Steve Angello & Laidback Luke feat. Robin S. - Show Me Love (Hardwell & Sunrise Remix) Funkerman feat. I-Fan - Remember (Hardwell Remix) Sander van Doorn & Marco V - What Say? (Hardwell Remix) Fedde le Grand feat. Mitch Crown - Scared Of Me (Hardwell Remix) Silvio Ecomo & Chuckie - Moombah (Hardwell & R3hab Mix) AnnaGrace - Let The Feelings Go (Hardwell Mix) Hi_Tack - I Don't Mind (Hardwell & R3hab Remix) Patric La Funk - Restless (Bjorn Wolf & Hardwell Remix) Chris Lake feat. Nastala - If You Knew (Hardwell & R3hab Remix) Funkerman feat. I-Fan - Remember (Hardwell Remix) 2008 Marc Macrowland & Robbie Taylor - Black Bamboo (Hardwell Remix) DJ Rose - Summerlove (Hardwell & Greatski Club Mix) Carlos Silva feat. Nelson Freitas & Q-Plus - Cre Sabe 2008 (Hardwell Sunset Mix) Hardwell & R3hab - Mrkrstft (Hardwell Remix) Laidback Luke - Break Down The House (Hardwell & R3hab Remix) Gregor Salto - Bouncing Harbor (Hardwell & R3hab Remix) Richard Dinsdale - Sniffin (Hardwell & Greatski Sugar Free Remix) 2007 Sidney Samson & Skitzofrenix - You Don't Love Me (No, No, No) (Hardwell & R3hab Remix) Gregor Salto & Chuckie - Toys Are Nuts (Hardwell & R3hab Remix) 2006 The Underdog Project & Sunclub - Summer Jam (Hardwell Bubbling Mix) Notes et références Lien externe Source : Wikipedia

LAIDBACK LUKE

Laidback Luke, de son vrai nom Luke van Scheppingen né le 22 octobre 1976 à Manille aux Philippines est un DJ néerlandais de musique électronique. Ses productions sont orientées vers l'electro house voire la house hardcore sur certaines de ses productions, il est connu grâce à sa reprise du titre Show Me Love en 2008. Il est classé 29e (-9) au classement Top100 DJ Mag en 2012. Il utilise son label Mixmash Records pour produire des nouveaux talents. Biographie Ses débuts Luke van Scheppingen est né aux Philippines mais a grandi aux Pays-Bas. Adolescent, il aimait la guitare, faire des graffitis, le hip-hop et la house, il était influencé par le son des Daft Punk des années 95-96, et du son funky de Chicago. Laidback Luke travaillait en tant que artiste de graffitis avant de faire de la musique, il définit d'ailleurs la musique comme "un instrument stupéfiant qui peut évoquer des souvenirs puissants et des émotions". Alors encore adolescent, il découvre la production musicale grâce à son camarade d'école Dobre aujourd'hui connu sous le nom de scène Chocolate Puma, en insistant Dobre finit par lui donner des cours personnalisés. En 1991, il débute alors la production sur un vieil ordinateur Amiga : « vraiment quand j'ai vu ce que l'on pouvait faire avec un Amiga que je me suis dit que c'était vraiment pour moi et que j'allais en faire ma vie ! J'ai donc commencé à faire de la musique avec tout ce qui avait un séquenceur. Parfois je jouais le même beat pendant six minutes parce que je ne savais pas que l'on pouvait copier les séquences et les mettre les unes après les autres... ». Ses premières chansons créées sont de style techno, durant cette période, il produit également plusieurs remixes d'artistes connus de l'époque comme le remix de Gin & Juice de Snoop Dogg, le remix de Green Velvet. C'est pourtant son virage vers l'electro house qui lui permet de se faire une notoriété aux Pays-Bas et à l'étranger, le titre «Mayday Anthem de Westbam m'a fait réaliser que je ferai de la musique house le reste de ma vie.» En 1994, son ami Dobre crée le label Fresh Fruits Records et cherche à produire des chansons sur son label. Pour l'occasion, Luke achète un nouveau synthétiseur et lui envoie plusieurs démos de chansons. Dobre finit par être convaincu de son talent. En 1995, Dobre continue alors de lui donner des formations dans la production. Laidback Luke parvient donc à signer son premier contrat sur le label pour les Goodmen. Il sort les compilations Loud Flava Volume 1 et Loud Flava Volume 2. C'est donc en 1995 qu'il fait ses débuts dans la production professionnelle et édite ses premiers remixes officiels. En 1996, il commence à se faire connaître timidement dans le monde de la musique électronique à l'étranger grâce aux titres Act The Fool et son remix de Green Velvet pour The Stalker. Ses productions lui permettent de se représenter en tant que DJ en jouant dans les clubs, dans les festivals et évènements hollandais, tels que I Love Techno, Awakenings, les Fast Forward Dance Parade. En 1997, il se produit pour la première fois à l'étranger en tant que DJ au Royaume-Uni, dans le club Checkpoint Charlie. En 1998, il sort son premier album studio, Psyche Up, qui reste confidentiel. Carrière nationale En 2002, son single Rochin' With The Best rencontre un succès aux Pays-Bas et à l'étranger ce qui lui permet d'être nommé au Dance Awards aux Pays-Bas dans les catégories : "Meilleur producteur", "Meilleur DJ techno / tech house DJ" et "Révélation de l'année", le titre lui permet même de décrocher un contrat chez Virgin Pays-Bas, (aujourd'hui EMI) et sort donc son deuxième album studio, Electronic Satisfaction chez Virgin. Laidback définit son album comme étant plus pop et moins techno, plus accessible au grand public. Pour faire la promotion de Laidback Luke, la stratégie commerciale de Virgin était de le présenter comme un grand producteur house venu des Pays-Bas. Le concept était : en Angleterre, le grand DJ est Basement Jaxx, Ian Pooley pour l'Allemagne, Daft Punk en France et Laidback Luke en Hollande. En 2003, il est amené à remixer l'hymne du festival Dance Valley intitulé We Can Not Get Enough, et mixer devant 25 000 personnes. C'est alors que sa notoriété aux Pays-Bas se confirme. En effet, le festival Dance valley réunit chaque année aux Pays-Bas de 45 000 à 90 000 personnes, et influence grandement la scène électronique dans le pays. Quelques semaines après la fin du festival, la chanson parvient à se hisser à la 28e place des ventes singles aux Pays-Bas, le Dutch Top 40, un score remarquable pour un titre electro à l'époque. Il sort un album de remix, intitulé Windmill Skill avec notamment un remix du titre Crescendolls des Daft Punk pour Virgin, en effet les Daft Punk ont également signé un contrat chez Virgin. En juin 2003 il remporte le tournoi H2 DJ Battle Hollandais, le concept du tournoi est le suivant : un DJ de musique house affronte un DJ Hip Hop, dans un « combat » chaque DJ a 3 rounds de 6 minutes pour faire ses preuves devant le public. En 2004, il crée son label Mishmash records à Amsterdam. À cette occasion, il prend un manager, change d'agence de DJs et quitte la maison de disques Virgin Pays-Bas. En 2005, il se présente pour la 1re fois au festival Sensation White. En 2006, sa discographie dépasse la barre des 100 disques ; Son planning de DJ se remplit considérablement entre des séances dans son studio à Amsterdam pour son label et des prestations dans les clubs connus comme le Pacha et le Space à Ibiza, Ministry of Sound à Londres, Industria à Antwerp et l'Opium à Miami. C'est à partir de cette même année qu'il collabore avec un membre de la Swedish House Mafia. Laidback Luke, en découvrant qu'il partage beaucoup d'influences avec Steve Angello, a souhaité le rencontrer. Cette rencontre a eu lieu à la Winter Music Conference 2004 de Miami. Ils sont restés en très bons contacts depuis et ils ont sorti le remix de Laidback Luke Fuck Sexy pour le label de Steve Angello ainsi que le titre Otherwize Then, playlisté par les DJs à travers le monde. En 2007, il sort la compilation Afterdark Vol. 3 avec le DJ américain Roger Sanchez et devient résident au club d'Amsterdam Paradiso. Il confirme le travail avec la Swedish House Mafia avec la sortie des titres Get Dumb, Be ainsi que Leave the World Behind qui a été élu le titre "Essential New Tune" de l'émission de Pete Tong à Miami ; ce titre a été le plus vendu sur la plateforme Beatport en 2009. Chaque année, Luke vient à Stockholm pour produire dans le studio de Steve Angello et Sebastian Ingrosso des titres. Pour Leave The World Behind, Axwell a également collaboré. Carrière internationale L'année suivante, sa carrière prend un nouvel essor avec le single Show Me Love, reprise du classique de Robin S qui lui procure un hit international. La chanson est en fait un bootleg de Hardwell du titre Be avec celui de Robin S. Le titre reste à ce jour son plus grand succès club et commercial. Cette nouvelle notoriété grâce à Show Me Love lui permet en 2008, de jouer près de 200 sets de DJ ainsi que son premier mix Radio Mix 1 Essential au Royaume-Uni, il fait son apparition pour la 1er fois dans le classement Top 100 DJ Mag à la 46e place. Laidback Luke sort en octobre un album de mix, intitulé Ibiza Closing Party, un CD gratuit (Covermount) pour le magazine Mixmag, ainsi que la compilation Stealth Live le 10 novembre 2008. En 2009, Laidback Luke collabore avec David Guetta et la chanteuse australienne Samantha Jade pour la chanson I Need You Now, le titre sera présent sur l'album de Guetta One Love. En septembre, Laidback Luke est appelé à la techno parade en septembre, sur le char DJ Hero INVDR 2 de Joachim Garraud. Il se classe 27e dans le classement Top 100 DJ Mag. Lors de son interview pour DJ Mag, Laidback Luke, a annoncé que, selon lui, les talents révélés cette année sont Afrojack, Chuckie et Avicii. Il est également en préparation d'un troisième album studio. Laidback Luke est résident sur FG DJ Radio et mixe les samedis de 3h à 4h. La marque de platine Pioneer le sponsorise pour accompagner la sortie de ses platines CDJ-2000. En 2009, il a sorti une vingtaine de titres ou remixes différents, dont le single My GOD (Guns on Demo), sélectionné sur la compilation Fuck Me I'm Famous de David Guetta. Il lance les soirées Super You&Me, sur le thème des Super Héros auxquelles il invite des Djs connus ou des nouveaux talents à mixer avec lui. En 2010, Laidback Luke collabore avec Avicii pour la double compilation de 19 titres, Super You & Me. Le 7 août 2010, il se produit à la soirée Unighted, by Cathy Guetta à Nice. Il grimpe à la 17e place au classement DJ Mag. Sur son site officiel, il est un membre actif de son forum pour répondre aux questions de fans ou de personnes débutantes dans la production dance. Il voit son forum principalement comme un vivier de nouveaux talents. De plus en plus de Djs se sont fait connaître ainsi, comme Afrojack, Avicii, Bingo Players, Max Vangeli, Angger Dimas. À la clé il forme les nouveaux talents et les produit par le bais de son label. Il a également travaillé avec d'autres DJs comme Junior Sanchez et Gregor Salto, ainsi qu'avec le célebre percussionniste Nebat drums. Il se représente souvent aux Pays-Bas mais de plus en plus à l'étranger, en Europe, au Japon, au Maroc et en Amérique du Nord et du Sud, dont des grands clubs Pacha pour la soirée F*** Me I'm Famous de David Guetta et le Space pour la soirée Release Yourself de Roger Sanchez à Ibiza, Ministry of Sound à Londres, Industria à Antwerp et Opium à Miami. Il crée beaucoup de remix pour des Djs "J’en ai fait tellement, et tellement rapidement que je ne m’en souviens pas ! Je regarde toujours s’il y a des éléments que j’aime bien. La plupart du temps, je prends des éléments pour améliorer le son, pour que ça sorte de la manière que je voudrais l’entendre... Celui dont je suis le plus fier, c’est le remix de ?Crescendolls’ des Daft Punk, remix officiel du DVD Interstellar 5555. Je suis trop fan !" En 2011, il est Dj résident à l'Amnesia pour les soirées Cream et prépare une compilation intitulée Cream Ibiza Super You&Me. Il produit de jeunes talents sur son label, GTA et La Fuente, Sunnery James et Ryan Marciano. Discographie Albums studio 1999 : Psyched-Up 2002 : Electronic Satisfaction Album de compilations Windmill Skill  Pays-Bas n° 59 Singles Remixes et bootlegs Discographie notable Singles classés dans les hit-parades Clip vidéo Classement Notes et références Annexes Articles connexes Lien externe Site officiel www.laidbackluke.com www.superyouandme.com twitter.com/laidbackluke facebook.com/officiallaidbackluke soundcloud.com/laidbackluke Source : Wikipedia

PAUL OAKENFOLD

Paul Oakenfold est un producteur de musiques électroniques et un DJ né le 30 août 1963 au Royaume-Uni. Biographie Paul Oakenfold commence à mixer à l'âge de 16 ans avec son ami Trevor Fung dans un bar à Covent Garden. Ses principales influences musicales lui viennent de la scène Hip-hop New-Yorkaise qu'il fréquente pendant les années 1980. De retour en Angleterre, il est producteur et agent pour le label Champion Records. En 1987, Oakenfold et ses amis, Trevor Fung et Ian St. Paul, passent quelques mois à Ibiza, en Espagne, et découvrent la musique des dance club. En utilisant les influences du son d'Ibiza, de la disco italienne, de la soul et de la house, Oakenfold produit l'album des Happy Mondays, Pills 'n' Thrills and Bellyaches, suivis de remixes pour U2, Massive Attack - "Unfinished Sympathy", Arrested Development, The Cure -"Close To Me (close mix)", Snoop Dogg, Simply Red, New Order, Jesus Loves You et The Shamen, dont beaucoup sortent sur son label Perfecto Records. Paul Oakenfold revient au DJing pendant la première moitié des années 1990, après une courte période comme membre du groupe Grace. Il est également DJ résident des soirées Cream dans les discoteques (d'Ibiza) de 1997 à 1999. C'est pendant cette période qu'il a commencé à se faire connaître aux États-Unis d'Amérique, avec notamment la sortie de son album Tranceport en 1999, très bien été reçu par les fans de trance américains. En 1999, il signe la musique du générique de la version britannique de l'émission de téléréalité, Big Brother (UK). En 2000, à l'occasion de l'EURO organisé en Belgique et aux Pays-Bas, il signe la bande son du jeu officiel de la compétition d'EA Sport à savoir EURO 2000. Sa popularité grandi encore grâce à sa participation à des bandes originales de films tels que Swordfish (où la chanson "New Born" du groupe Muse est remixée), La Planète des singes, Matrix Reloaded, Matrix Revolutions, Meurs un autre jour (Die Another Day) (pour lequel il a remixé le thème de James Bond), Collatéral et La Mémoire dans la peau (film) En 2002, Q magazine a ajouté Oakenfold dans leur liste des « 50 Bands To See Before You Die » ("50 Groupes À Voir Avant De Mourir"). La même année, Oakenfold sort son premier album en solo, appelé Bunkka avec la collaboration de quelques artistes comme Nelly Furtado ("The Harder They Come") et Shifty Shellshock, le chanteur de Crazy Town ("Starry Eyed Surprise"). Plus tard cette année, son label a sorti Perfecto Presents Another World avec Oakenfold comme mixeur. Le double album Creamfields, est sorti en 2004. Et en 2005, il produit un remix de la chanson Sorry de Madonna qui est disponible sur son single. En 2008, il renouvelle sa collaboration avec Madonna et réalise un remix de son single Give It 2 Me présent sur la version collector de l'album Hard Candy. La même année, il sort le triple album "Anthems", qui regroupe bon nombre de célèbres pistes Trance des deux dernières décennies. Toujours en 2008, Paul Oakenfold devient DJ résident au Rain Nightclub à Las Vegas, et s'y produit chaque samedi soir. Paul Oakenfold revient aux sources durant l'été 2009 en sortant Perfecto Vegas, une double compilation mixée orientée Trance, comme il n'en avait plus sortie depuis "Creamfields" en 2004. En 2009, Oakenfold parcourt le globe aux côtés de Madonna en faisant l'ouverture des concerts du second volet du Sticky & Sweet Tour. Il coproduit également son dernier single "Celebration". En 2007, il réalise plusieurs pistes de la bande originale du film d'animation japonais "Vexille". En 2008, il signe la bande originale du film Nobel Son, réalisé par Randall Miller. En 2011, il participe à l'album des Daft Punk - Tron Legacy Reconfigured, en remixant la chanson "C.L.U" Discographie Voir aussi Articles connexes Liste de deejays Trance progressive Lien externe Site officiel de Paul Oakenfold Source : Wikipedia

ALEX GAUDINO

Alessandro Fortunato Gaudino connu sous le nom Alex Gaudino (né le 23 janvier 1970 à Salerne en Campanie) est un DJ et compositeur italien de musique house. Il s'est fait connaître grâce à son tube house Destination Calabria. Biographie Alex Gaudino commence son aventure dans l'industrie de la musique en 1993 avec les labels Italiens Flying Records/UMM. En 1998 avec l'aide de Giacomo Maiolini, il monte le label Rise Records qui s'avère très rapidement être un des labels les plus respectés d'Europe. Déjà très connu dans le milieu de la nuit, Alex Gaudino est le seul directeur artistique italien ayant obtenu deux numéros 1 dans les ventes de single en Angleterre. Il obtient également la nomination du meilleur directeur artistique européen en 2000 aux European Music Awards de Londres. Il est surtout connu comme étant l'auteur de Destination Calabria extrait de l'album Summer Shake Vol 1, sorti en 2007. Ce titre a eu très grand succès commercial en Europe mais aussi dans le reste du monde. Sa reprise de I Love Rock 'n' Roll est sortie début 2009. Ces dernières années Alex Gaudino collabore beaucoup avec d'autres DJ italiens comme Nari&Milani, Jason Rooney. Ses 3 clips vidéos Watch Out, Destination Calabria et I love rock'n'roll mettent tous en scène des filles provocantes, sexy, actrices pornographiques. Discographie Album studio Singles Autres chansons 2008 - "I'm a DJ" (avec Carl) 2009 - Take Me Down (avec Steve Edwards) 2012 - "I Don't Wanna Dance" (avec Taboo Nawasha) Remixes "Spaceship" - Benny Benassi feat. Kelis, apl.de.ap, & Jean-Baptise (avec Jason Rooney) "Cinema" - Benny Benassi feat. Gary Go (avec Jason Rooney) "Collide" - Leona Lewis and Avicii (avec Jason Rooney) "Firework" - Katy Perry (avec Jason Rooney) "Glad You Came" - The Wanted "It's Alright" - Gadjo "Show Me" - Jessica Sutta (avec Jason Rooney) "With Ur Love" - Cher Lloyd feat. Mike Posner (avec Jason Rooney) Notes et références Pour des info complémentaires : - Blog au sujet d'Alex Gaudino et de FG Les videos de Alex Gaudino sur Dailymotion Les videos de Alex Gaudino sur Youtube Source : Wikipedia

BENNY BENASSI

Marco Benassi, plus connu sous le nom de Benny Benassi (né à Reggio d'Émilie le 13 juillet 1967), est un disc jockey italien tech house, house et electroclash. Ayant marqué la scène électronique française de 2003 à 2005 avec le projet Benassi Bros, il est connu pour son tube Satisfaction en 2003 et pour son remix de Celebration de Madonna, sorti en 2009. En 2010, il se classe 26e dans le classement des DJ internationaux établi par le magazine DJ Mag. En 2011, il perd une place et se classe 27e,. En 2012 il se classe 70eme dans le classement DJ Mag En 2013 il se classe 89eme position dans le classement DJ Mag Biographie Il crée un studio avec son cousin Alle Benassi. Ensemble, ils forment aussi leur société de production, Basic Music et publient leurs productions sous le nom de groupe Benassi Bros. Le duo a d'abord joué dans sa ville natale au début des années 1980, avant de coopérer avec Larry Pignagnoli vers 1995. Il se fait connaître du public international par sa chanson I Feel So Fine, en collaboration avec Dhany (Daniela Galli) en 2001. Deux ans plus tard, en 2003, il sort le tube Satisfaction, qui fut classé à la seconde place du classement UK Singles Chart. (meilleurs vente de single en Angleterre) et 3e du Top50 en France (338 000 exemplaires vendus et certifié Disque d'or). Le titre a été joué dans tous les clubs du monde dont en Asie. Il a aussi remixé des musiques de DJ Tomcraft, Fischerspooner mais aussi des artistes non-electro comme Alizée, J'ai pas 20 ans. En France, il s'est fait connaitre depuis l'année 2003 grâce à son titre "Satisfaction". Il est l'auteur en 2007 de plusieurs remixes, du thème principal de la série 24 ou encore du groupe Public Enemy. 2008 est l'année Rock 'N' Rave avec la sortie de l'album du même nom, comportant pour premier single le titre I am not drunk. Il est en 2009 très actif en tant que remixeur, la plus célèbre de ses créations étant son remix de Celebration de Madonna que la chanteuse choisit comme remix officiel et qui bénéficie d'une forte promotion, les ventes du titre original ayant du mal à décoller. Plusieurs groupes se sont inspirés de son son : Royal Gigolos, Global Deejays, Vanguarde, Vinylshakerz, Dj Oriska, Scooter et Michael Mind. En 2011, Benny Benassi sort Electroman, son 5ème album studio où l'on retrouve des collaborations avec Chris Brown, T-Pain, Kelis, Gary Go, Dhany, Apl De Ap, Jean-Baptiste, Ying Yang Twins & Shanell. On retrouve également le remix de Cinema du DJ et compositeur Skrillex qui a d'ailleurs été élu meilleur remix de l'année. Une édition Bonus de l'album est également disponible avec 3 pistes supplémentaires: Put It On Me, en collaboration avec le rappeur Pitbull, Dub Rain et un remix instrumental de Electroman réalisé par le DJ John Dahlback. Il participe au Set Electro 2011 de la Fête de Jeanne d'Arc à Orléans. Il est crédité de trois compositions sur l'album MDNA (Girl Gone Wild, I'm Addicted et Best Friend) de Madonna publié en mars 2012. Un nouvel album serait en préparation pour 2014. Pour l'instant, peu d'informations ont été dévoilées sur ce nouvel opus. Deux singles extraits de l'album sont disponibles. Le premier single s'appelle "Dance The Pain Away" en featuring avec John Legend, le titre est sorti le 25 juin 2013. Le deuxième single s'appelle "Back To The Pump" et est sorti le 15 novembre 2013. Discographie Albums studio Singles Classés Notes et références (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Benny Benassi » (voir la liste des auteurs) Liens externes (en) Site officiel de Benny Benassi (en) Off Limits Production (Larry Pignagnoli) (en) (fr) Site officiel du groupe Benassi Bros (en) Site officiel du label pump-kin Source : Wikipedia

ARMIN VAN BUUREN

Armin van Buuren est un DJ, et compositeur néerlandais né le 25 décembre 1976 à Leyde, élu meilleur DJ à cinq reprises (2007, 2008, 2009, 2010, 2012) et occupant actuellement la deuxième place du Top 100 DJ établi par le DJ Magazine). Le 30 avril 2011 il a été fait officier de l'ordre d'Orange-Nassau. Biographie Issu d'une famille de musiciens, Armin a commencé à faire de la musique dès l'âge de 14 ans. Également fasciné par la technologie et les ordinateurs, il a alors acheté son premier sampler et emprunté le synthétiseur de son père, Joep van Buuren. Pendant son adolescence, il écoutait Jean Michel Jarre et Ben Liebrand. Il envoya à Ben Liebrand un extrait de ses productions. Impressionné par ce qu'il a reçu, Ben apprit à Armin sur la manière de produire et de mixer. Ils travaillent toujours ensemble à l'heure actuelle. Il commença à travailler comme DJ dans une boîte locale appelée Nexus, termina son enseignement secondaire en 1995 et commença à étudier le droit à l'université. Il déménagea son équipement de sa chambre vers un vrai studio. Les premiers morceaux qu'il produisit dans son nouveau studio furent entre autres Blue Fear, Touch Me, et Communication qui furent des succès notables. Armin se mit donc parallèlement à étudier, produire et être DJ en enchaînant deux soirées par week-end. Son émission de radio : A State Of Trance va connaitre une diffusion mondiale au cours des années 2000. Diffusée à l'origine sur la radio néerlandaise ID&T, elle est aujourd'hui disponible sur Internet et dans les réseaux radiophoniques de nombreux pays. Armin l'a utilisée à la fois pour promouvoir son "son" ainsi que celui de nombreux artistes amis. Bien que réaliser des estimations est relativement difficile du fait du nombre important de stations et sites internet qui reprennent cette émission, il a été estimé que l'audience de "A State Of Trance" pouvait atteindre 20 millions d'auditeurs certaines semaines. Si cette audience pouvait être homologuée, cela en ferait l'émission de radio la plus écoutée du monde. Une fois son succès assuré, Armin a créé la maison de disques Armada Music afin de pouvoir mieux promouvoir d'autres artistes et autoproduire ses contenus. En couplant son audience radiophonique et sa maison de disque, il possède aujourd'hui un quasi-monopole sur les artistes Trance et Progressive. De fait, le son de l'émission "A State Of Trance" qu'il anime est devenu pour des millions de fans, le son "officiel" du genre trance. Bien que ses productions possèdent un style "euphorisant" relativement reconnaissable et contiennent souvent des passages anticlimatiques, les genres employés sont relativement variés. Armin affirme qu'il n'aime pas être limité à un style particulier. Une phrase qu'il utilise souvent est : Don't be prisoner of your own style. : Ne soyez pas prisonnier de votre propre style. Son style est toutefois très influencé par la Trance à laquelle il apporte certaines influences extérieures. Influences parfois décriées par son public à l'origine mais qui finissent souvent par être appréciées et intégrées au genre "Trance". Tête d'affiche du festival Tomorrowland 2013, il y mixe le 27 juillet et en profite pour annoncer, lors de sa montée sur scène, la naissance de son fils. Armin, compositeur Armin travaille souvent dans son studio. Durant longtemps il disait ne pas vouloir utiliser d'ingénieur afin de ne pas influencer sa musique. Toutefois, depuis 2008, il collabore avec Benno de Goeij pour la réalisation de ses albums studio (notamment Imagine et Mirage). Depuis 1995, Armin a sorti de nombreux morceaux sur différents labels. Son premier grand succès fut Blue Fear sur Cyber Records. Ce modèle d'Euro Trance l'a fait rentrer dans le UK Chart (classement du Royaume-Uni). Communication est sorti sur le même label, et rencontre un succès à Ibiza en été 1999. Après avoir signé chez AM:PM, ce morceau est entré no 18 de l'UK Chart l'année 2000. Début 1999, Armin lance son label Armind avec United Recordings. La première sortie, Gig - One, est bien reçue. La seconde sortie, Touch Me sous le nom Rising Star est signée à Ministry of Sound, au Royaume-Uni, avant que l'enregistrement soit paru. Quand la troisième sortie d'Armin Gimmick - Free a été signée avec Global Cut la division club/dance de R&S Records. Il a sorti 4 Elements sous le nom de famille Gaia sur Captivating Sounds, un sous-label de Warner. Faisant équipe avec DJ Tiësto, deux nouveaux projets sont nés; Major League - Wonder Where You Are? sorti sur Blackhole et Alibi - Eternity sur Armind. Eternity rencontre le succès. Il est signé sur le label de Paul van Dyk : Vandit Records. Une autre grande collaboration suit avec Ferry Corsten, Armin enregistre un riff-classic nommé Exhale pour l'album de System F. Sorti en single, ce morceau est certifié disque d'or en un mois. En 2000, Armin commence sa série de compilations Armin van Buuren, avec des titres progressive, techno et trance. AVB 001- Basic Instinct s'est vendu à plus de 10 000 exemplaires et contient le remix de Moogwai - Viola de Armin. Perpetuous Dreamer - The Sound Of Goodbye est le premier titre ajouté sur AVB 002. Ce morceau entre dans le classement néerlandais en juin 2001 à la 26e place. Armin van Buuren 003 - In Motion est paru le 6 août 2001. Cet album contient des titres trance, plutôt populaires aux États-Unis. Armin a remixé de nombreux grands morceaux dance comme Wamdue Project - King Of My Castle, Madison Avenue - Don't Call Me Baby et Gouryella - Walhalla, tous en 1999 et 2000. Ses remixes récents sont Solid Sessions - Janeiro et Shane - Too Late To Turn. En se faisant connaître également grâce à ces mixes, de nombreux artistes et labels lui demandent de remixer mais il a dû en refuser plusieurs en raison de la préparation de son premier album. En 2003, Armin sort son premier album : 76. Il contient des collaborations avec des artistes comme Justine Suissa, Airwave et Ray Wilson. Des tubes d'Armin se trouvent sur cet album, comme le remix de Burned With Desire avec la chanteuse Justine Suissa. En août 2005 parait son second album : Shivers. Les sonorités sont différentes par rapport à son précédent album, du fait qu'il expérimente d'après lui un nouveau matériel. Pour essayer ses matériels, Armin a d'abord créé un titre qui s'intitule: Birth Of An Angel, c'est Raz Nitzan, qui avait participé au projet de Perpetuous Dreamer sur The Sound Of Goodbye qui a ajouté des paroles sur la musique. Birth Of An Angel est devenue Shivers qui est le titre éponyme de l'album. Dans ses compilations où on peut suivre son évolution musicale dans la Trance/Progressive, on retrouve de l'electro-rock dans la chanson numéro 04 de l'album Shivers intitulée sonne Electro Rock. La dernière chanson de l'album a été composée en collaboration avec Jan Vayne à l'occasion du rassemblement Sensation White. Armin a composé une chanson inédite pour une banque hollandaise Postbank. Hymn en collaboration avec Jan Vayne est disponible gratuitement et légalement sur le site officiel d'Armada. En 2008, Armin Van Buuren réalise une collaboration avec Sharon den Adel, chanteuse du groupe de gothique métal symphonique néerlandais Within Temptation. La chanson, intitulée In And Out Of Love, est présente sur l'album Imagine d'Armin van Buuren. Armin, DJ Armin a commencé sa carrière de DJ à la boîte Nexus (Leyden). Il s'est alors habitué à jouer régulièrement des longs sets de six à sept heures. Pendant les vacances scolaires, il mixait quatre fois par semaine. Il aime son métier de DJ car pour lui : "C'est un réel plaisir de voir comment la foule réagit aux différents morceaux et il trouve très excitant de pouvoir remplir la piste de danse". En 1999, il rencontre Dave Lewis qui l'introduit en Angleterre et aux États-Unis. C'est à ce moment où commence sa réelle carrière de DJ en entrant dans le top 100 du DJ Magazine en novembre 2001 à la 27e position. À ce jour, il a mixé dans plus de 25 pays différents. Il a mixé un set d'une durée de 9 heures pour le Dancetheater à La Haye (Pays-Bas). Au Royaume-Uni, il se produit régulièrement au Passion (où il fut résident en 2002), au Godskitchen, et au Gatecrasher (sets de 4 heures), au Slinky, au Peach et au Golden. Armin a fait une tournée Gatecrasher à travers la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Il a été résident aux États-Unis, à Glow (Washington, DC) et a mixé à Boston, Denver et New York. Lors de l'été 2002, il a été résident à Godskitchen à Ibiza. En octobre 2002, Armin est classé 5e dans le Top 100 DJ Magazine, et dans le classement 2003, il est 3e. En 2007, il décroche la plus haute marche du podium du classement "Top 100 DJ Mag", qu'il conserve en 2008, en 2009 et en 2010. David Guetta lui prend la première place en 2011 et se place donc second. Il récupère le titre en 2012 pour la cinquième fois. A State Of Trance À l'âge de 16 ans, Armin hébergeait déjà son show radio sur une station locale. Depuis 2001, Il anime son propre radio show : A State of Trance Le but est, en plus de ses propres productions, de diffuser les titres Trance du moment. 2 titres sont distingués, le "Futur favorite", choisi par les fans, désigne le titre le plus populaire de la semaine passée, ainsi que le "Tune of the week" choisi par Armin lui-même, désignant un son Trance prometteur. Ce radio show est de plus en plus populaire, si bien qu'il engendre une compilation des meilleurs sons Trance de l'année d'une part, ainsi qu'un tour du monde de ce radio show d'autre part (Europe, Amérique, Asie?), afin de promouvoir la musique Trance. Le résultat en est une compilation des sons Trance du moment (ASOT 2011, 2012, 2013..), diffusés lors de la tournée de l'année (ASOT 500, 550, 600?) à travers le monde. Discographie Albums studio Source : Wikipedia

BOB SINCLAR

Bob Sinclar, dj Superstar, résident FG DJ Radio   Bob Sinclar signa le titre phare de l’année 2005, Love Generation, démontrant à qui en doutait encore, sa formidable capacité à offrir des hymnes fédérateurs et trans-générationnels. Pour  Bob Sinclar , artiste aux multiples casquettes depuis 15 ans, à la fois DJ, fondateur et manager du label Yellow, remixeur convoité et producteur recherché, la musique publiée sous le nom de Bob Sinclar dépasse le cadre d’ordinaire imparti à une house purement festive, soit uniquement dirigée vers les dancefloors. Le credo de Bob Sinclar est tout le contraire. Ses ordres de priorité ? Fédérer et offrir du plaisir. Bob Sinclar, the Beat goes on   Depuis la création de son double en 1997, Bob Sinclar n’a plus cessé d’enchaîner les succès à l’impact planétaire : Gym Tonic, My only love, Feel for you, The beat goes on ouKiss my eyes... Ils sont désormais trop nombreux pour être cités. Mais plutôt que de se contenter de faire danser, cet enfant du hip-hop, qui grandit dans le Marais et vécut l’arrivée de la house à Paris derrière les platines du Palace ou des Bains, a placé les notions d’espoir, d’énergie et de partage au centre de sa musique.  Bob Sinclar  reconnaît volontiers que si ces vertus sont inhérentes au métier de DJ, elles sont souvent absentes de la plupart des productions house publiées en Europe, soit des disques qui dans leur grande majorité ne possèdent d’autres ambitions que de devenir la bande originale des grands clubs internationaux. En cela, Bob Sinclar s’est définitivement démarqué de ses pairs. Bien sûr, dans le passé, Bob Sinclar s’est essayé à une musique farouchement hédoniste et à ce titre, Gym Tonic publié en pleine ère « French Touch », fut un premier succès ravageur. Mais depuis 1998, Bob Sinclar a su habilement délaisser la house filtrée pour une musique plus ambitieuse, imposant sa patte à chaque nouveau disque publié. Ce fut Champs-Élysées en 2000 et la rencontre avec Cerrone couronnée d’un disque d’or. Puis celle du binôme Lene Lovich / Alain Wisniak, marquée par un virage artistique qui vit Bob Sinclar s’impliquer dans une production plus aventureuse, imaginant des arrangements sophistiquées au service d’un esprit « disco électronique ». Dans cette recherche, un cap fut franchi avec la publication de l’album III, production ambitieuse traversée des tubes puissants (The beat goes on, Nature boy et Kiss my eyes). Il conviendrait de leur rajouter l’aventure Africanism ou la production du lumineux Outro Lugar interprétée par la chanteuse brésilienne Salomé de Bahia. Love Generation un titre qui expose la philosophie de Bob Sinclar                               Puis vint le raz-de-marée Love Generation, Un million deux cent mille singles vendus, un titre propulsé en quelques mois qui résonnera comme l’hymne de toute une génération. Extrait de son 4ème Album « Western Dream »,  Bob Sinclar donna également naissance à 2 autres tubes : World hold on, et Rock this Party, eux aussi auréolé d’un succès planétaire. Hyperactif et doué, Bob Sinclar est avant tout un artiste passionné qui cherche à repousser ses propres limites à chaque nouveau disque. Bob Sinclar avoue sans sourciller s’être toujours rêvé en créateur, en héritier d’une certaine tradition américaine qui voit des producteurs capables de concevoir une musique de qualité dédiée au plus grand nombre, et cela, quitte à prendre le public à contre-pied, afin de mieux le surprendre et le séduire. Avec Love Generation et l’album Western Dream, Bob Sinclar a atteint un des ces principaux objectifs : offrir une musique à la fois sophistiquée et populaire, conservant une dynamique house, possédant une teneur glamour, pop et sexy. Un son à la fois chaleureux, brut, et inscrit dans son époque. Enfin, et c’est là un tour de force, le DJ a su publier une collection de chansons mélodiques « à vivre ». Des ritournelles qu’on siffle, qu’on chantonne, qui vous accompagnent, vous bercent ou vous transportent, sur une piste de danse ou bien dans un salon. Installé dans votre voiture ou rivé à votre lecteur MP3. Rien de moins qu’une musique pop, au sens noble du terme.  Après pareille ‘odyssée’, on aurait pu croire que  Bob Sinclar lèverait temporairement le pied. Il fit précisément le contraire. Par passion et volonté d’avancer, d’entreprendre et de toucher le public. Avant qu’il ne se lance dans l’aventure du prochain album, et avant de repartir cet été en tournée mondiale dans les clubs, Bob Sinclar a choisi d’offrir un cadeau à ses fans : Soundz of Freedom. Une compilation mixée luxueuse, regorgeant d’inédits, de perles et de bonus. Cette publication ne marque ni une trêve, ni la fin d’un chapitre. Il ne s’agit pas non plus d’un récapitulatif des épisodes qui jalonnèrent jusqu’ici sa trajectoire.  Bob Sinclar n’aime pas regarder en arrière. Ou alors c’est pour mieux se ressourcer au contact de la musique qu’il aime et l’accompagne depuis ses premiers pas, lorsqu’il était encore Bob Sinclar The French Kiss, à la fin des années quatre-vingt. Soundz of Freedom, l'album de la consécration de Bob Sinclar     Soundz of Freedom propose 14 titres et remixes inédits, avec en collaboration Gary Pine, Steve Edwards Dollarman, Cutee B. ainsi que des remixes inédits signés Mousse T, Jamie Lewis, Axwell, Guy Schreiner ou Erik Kupper. Pour chaque titre, Bob Sinclar a contacté ces producteurs en personne, leur confiant de revisiter le morceau qui lui semblait le mieux approprié à leur son, afin d’y injecter une dynamique neuve. Au final, pas un track qui ne rayonne d’une énergie bouillonnante. Emmené par l’art du mix de Bob Sinclar, l’ensemble s’impose dès la première écoute comme une collection d’une formidable efficacité et d’un enthousiasme communicatif.  Afin de rendre cette publication luxueuse et complète,  Bob Sinclar a imaginé un DVD comprenant : un film relatant la tournée dantesque 2006 (qui traversa notamment les USA, l’Australie et la Chine), ses meilleurs vidéos, les clips de l'album Western Dream et celui, tout neuf, de Sound of Freedom, premier single extrait du projet (accompagné du making off réalisé en Jamaïque). Soundz of Freedom s’impose comme le parfait résumé du son Sinclar, des talents de ce DJ devenu artiste fédérateur. Ce Dj mix est le passeport musical d’un amoureux de la musique qui inocule à chaque nouvelle sortie sa soif de partage, d’amour, de plaisir et d’espoir. Last update: 16/04/2007   2008 : Sortie de la compilation Dancefloor FG Winter 2008, mixée par Bob Sinclar Clips de Bob Sinclar : - What I want  - Sound of freedom  - Love Generation  - World hold on  - Rock this party  Video de Bob Sinclar : - Virgin Club FG Fete de la musique  Happy Hour Antoine Baduel reçoit Bob Sinclar : - Video 1  - Video 2  Mix de Bob Sinclar sur FG DJ Radio  Écouter la webradio electro house FG DJ Radio  Bob Sinclar sur la Playlist electro house FG  Site officiel de Bob Sinclar Les videos de Bob Sinclar sur Dailymotion Les videos de bob Sinclar sur Youtube Bob Sinclar sur Wikipedia Biography of Bob Sinclar  :   A taxi in Tel Aviv, a restaurant by the sea in Madagascar, a coach station in Bombay, a new-age bar on Venice Beach, a club in Paris, New York or Ibiza... one tune rings out from them all: Love Generation, played over and over, tirelessly. It was with this incredibly catchy tune that Bob Sinclar had one of the biggest hits of 2005, proving - if there was any doubt - his talent for making great music with no boundaries of age or race.  Bob Sinclar has been putting his numerous skills to use in a variety of domains for fifteen years now; as a DJ, founder and manager of the Yellow label popular remixer and sought-after producer, the music he releases under the Bob Sinclar moniker is more than just shallow house fluff destined only for the dancefloor.  The idea behind Bob Sinclar is completely the opposite. His priorities are focused on bringing people together and encouraging them enjoy themselves. Ever since Bob Sinclar created his doppelganger in 1997, the worldwide hits have just kept coming: Gym Tonic, My Only Love, Feel For You, The Beat Goes On, Kiss My Eyes... They've even become too numerous to count. However, rather than just being content to make people dance, Bob Sinclar's upbringing in Paris, his love of hip-hop and his experiences spinning at Les Bains and Le Palace during the early years of house have inspired him to make music with hope and energy, music to be shared.  He freely admits that any professional DJ should cherish these sorts of values, and yet it seems that much of the house being released in Europe seems to forget them. The vast majority of records have no aspirations beyond getting played in as many international clubs as possible. The Beat goes on, shows the will of Bob Sinclar to federate people In this respect, Bob Sinclar has definitively set himself aside from his peers. Of course he can't deny his past of unashamedly hedonistic tracks such as Gym Tonic, a huge hit and one of the defining records of what became known as the French Touch. But in 1998 he deftly moved away from filtered house to a more ambitious music, refining his style with each new release. In 2000 came his album Champs-Élysées and a project with disco legend Cerrone that earned him a gold disc. Then his meeting with collaborators Lene Lovich and Alain Wisniak pushed him to take his music in a different, more adventurous direction, with intricate arrangements and an electro disco feel. A breakthrough came with the III album, an ambitious endeavour stuffed full of giant hits (The Beat Goes On, Nature Boy and Kiss My Eyes). And who could forget the Africanism project or the stellar production on Outro Lugar sung by Brazilian Salomé de Bahia.  Then came the tidal wave of Love Generation, with 1.2 million singles sold in a few months, making it forever the hymn of an entire generation. Another two Bob Sinclartracks from the Western Dream album – his fourth - were to go on to be hits around the globe: World, Hold On and Rock this Party. A French DJ Star with an american touch Although he's obviously prolific and talented, Bob Sinclar is above all a passionate artist trying to push his own boundaries with every new record. As he readily admits, without a hint of false modesty, he always saw himself as someone who would create, following a certain American tradition of artists that make quality music aimed nonetheless at the masses, someone who is always looking to do the unexpected, surprising his fans and earning their admiration.  With Love Generation and the Western Dream album, Bob Sinclar attained one of these principle objectives; making music that is both sophisticated and popular, house music that is equal parts glamour, pop and sexy. His sound was both warm and direct. And it made its mark on the era.  At least, in what can only be described as a tour de force, the DJ had released a collection of melodic songs for living quiet. Catchy little songs to whilst or hum, songs that stayed with you, calmed you or took you to another place, whether you were on a dancefloor or in your living room, sat in the car or hooked up to your iPod. Pop music, no more no less, in the noblest sense of the term.  After such an epic 'odyssey', you'd be excused for thinking that Bob Sinclar would be ready to take a break, but you'd be wrong. His passion and drive still feed his desire for new projects to move people. Bob Sinclar finds his inspiration all around the world   Before starting the adventure of a new album, and before setting off on a worldwide club tour this Summer, Bob Sinclar has decided to offer a gift to his fans: Soundz of Freedom, a lavish mixed compilation, dripping with new tracks, massive hits and extra special bonuses.  This release isn't a break or the end of a chapter. Nor is it a simple list of the steps that led him to where he is now. Bob Sinclar doesn't like dwelling on the past. When he does, it's only so he can get back in touch with the music that he has loved since the start, since the late eighties when he was still known as Bob Sinclar The French Kiss.  Soundz of Freedom has fourteen tracks and unreleased remixes produced with Gary Pine, Steve Edwards Dollarman and Cutee B., plus unreleased remixes by Mousse T,Jamie Lewis, Axwell, Guy Schreiner and Erik Kupper. For each track, Sinclar personally contacted the remixers and chose the person whose sound he thought would be most in tune, giving each song a new twist. The result? Every track overflows with an amazing energy. Mixed skilfully together by Bob Sinclar, one listen is enough to convince you that this is an irresistible selection of amazing positive vibes.  To make this release even more luxurious and complete, Bob Sinclar has also included a film of the mammoth 2006 tour which took him across the USA, Australia and China (to name a few), plus his best videos including those from the Western Dream album and the new video for Sound of Freedom, the first single from the project (accompanied by a making of documentary filmed in Jamaica).  Soundz of Freedom is a perfect summing up of the Bob Sinclar sound, a testament to the talent of a DJ who became a popular artist. This mix is the musical passport of a music lover who attempts to quench his thirst for sharing, for love, for pleasure and for hope with every release. Last update: 16/04/2007   Mots clés / Tags :  Bob Sinclar , www bob sinclar com, site officiel  Bob Sinclar , video de  Bob Sinclar, album bob sinclar, cd bob sinclar, you tube sinclar, youtube sinclar, clip  , paroles bob sinclar, lyrics bob sinclar,mix bob sinclar, bob Sinclair, playlist bob sinclar.  

DAVID GUETTA

David Guetta, né le 7 novembre 1967 à Paris, est un disc jockey, remixeur, et producteur de musique français. Il débute adolescent avant de se professionnaliser juste avant la majorité. Il se fait connaitre au début de sa carrière comme une figure des nuits parisiennes en faisant ses premières armes dans divers lieux parisiens vers la fin des années 1980. Par la suite, il impose ses propres soirées à Ibiza. Dès 2001, il acquiert une reconnaissance internationale avec ses albums Pop Life et One Love. Dès lors, plusieurs de ses titres comme When Love Takes Over, Sexy Bitch, ou Gettin' Over You se classent en tête des ventes à travers le monde. Depuis, sa renommée ne cesse de croitre, démontrée par ses records de ventes, sa capacité à remplir les plus grands lieux lors de ses prestations ou par son nombre d'abonnés sur les réseaux sociaux. Entré dans le classement en 2005, il se voit d'ailleurs élu six ans plus tard « DJ le plus populaire du monde » par le magazine DJ Mag. De grands noms de la scène urbaine collaborent sur la majorité de ces derniers singles mais il participe aussi à l'introduction de nouveaux talents. En 2013, le titre When Love Takes Over de David Guetta en collaboration avec Kelly Rowland, est élu meilleure collaboration pop-dance de tous les temps par le magazine Billboard. À l'été 2015 après la sortie de son sixième album Listen, David Guetta totalise plus de dix millions d'albums et plus de 35 millions de singles. Symbole de la French Touch, mondialement connu, il est le compositeur de l'hymne de l'Euro 2016 se déroulant en France. Biographie Fils d'un sociologue français (Pierre Guetta, spécialiste du monde du travail, il est par la suite devenu restaurateur) d'origine juive marocaine de Tétouan et d'une mère catholique belge psychanaliste, il débute la musique en tant que disc jockey dans des boîtes de nuit parisiennes. Il est parallèlement étudiant en droit à l'université de Paris X - Nanterre. Débuts (1990-2002) Encore mineur, David Guetta se lance dans des mixsets au Broad, une boîte gay des Halles dans le centre de Paris où officie Florent Pagny comme barman. À l'époque, dans les discothèques, le DJ mixait caché du public : « Quand j'ai commencé à Paris, le DJ était un anonyme, un moins que rien. Un jour, je suis allé à Londres, et j'ai vu que là-bas, où la musique house cartonnait déjà, toutes les lumières étaient braquées sur lui. J'ai investi toutes mes économies dans des disques d'électro et, à mon retour, j'ai passé un marché avec les patrons de boîtes qui m'employaient : je renonce à mon cachet mais, en contrepartie, je fais ma propre programmation et ma propre promo », mentionne-t-il. Il sympathise avec Kien qui travaille également au Broad et repère son talent lors des premières soirées acid house. Le Broad devenant trop petit face au succès de ces soirées, Kien lance, la saison suivante, les soirées hebdomadaires Unity au Rex Club avec David Guetta aux commandes de huit DJ confirmés dont Didier Sinclair. Au début des années 1990, Kien et David Guetta prennent la direction artistique du nouveau club Folies Pigalle, un ancien cabaret de Pigalle. La presse commence à s'intéresser au buzz créé dans ce cabaret de Pigalle, haut-lieu de la prostitution, transformé en dancefloor. Le quartier Pigalle devient peu à peu clinquant et arty, consacré aux musiques parallèles et aux sonorités nouvelles. Ainsi, la Boule Noire, l'Élysée-Montmartre ou même le mythique Chat Noir d'Aristide Bruant deviennent autant de salles de concerts et de clubs à la mode, drainant une foule de plus en plus nombreuse. Deux ans après, Philippe Fatien fait appel à eux pour la direction artistique à l'occasion de l'ouverture du Queen sur les Champs-Élysées. Sa première apparition à la télévision se déroule sur FR3 le 8 janvier 1991 dans l'émission de divertissement humoristique La Classe. Il mixe alors le titre Nation Rap avec Sidney. David Guetta et Kien lancent ensuite des soirées Princess of the World au Central l'ancien Queen et des soirées house. David Guetta invite des DJ reconnus à venir mixer : Little Louie Vega, David Morales, DJ Pierre ou Roger Sanchez. En 1992, il fait la rencontre de Robert Owens, une légende américaine de musique house lors de sa tournée en Europe ; tous les deux composent un petit titre à succès, Up and Away, le premier de sa carrière. En 1994, son épouse Cathy Guetta, à l'époque serveuse aux Bains Douches, et Franck Maillot, serveur du Bal à Saint-Tropez, rejoignent l'équipe David et Kien pour les soirées du Bataclan en transformant tous les week-ends cette salle de concert en club branché à l'époque. David Guetta devient directeur du Pink Paradise avec sa femme, propriétaire du Sweet Bar à Paris ainsi que du restaurant Tanjia à Paris. Le Bataclan sert de tremplin à David et Cathy Guetta pour reprendre la direction artistique du Palace. Lui et sa femme prennent ensuite la responsabilité d'établissements comme Les Bains Douches. En 1996, il commence à organiser des soirées à Berlin et est alors une figure incontournable des nuits parisiennes. En 2001, il fait écouter son morceau Just a little more love à Thomas Bangalter qui le donne au label Virgin. Guetta qui avait jusqu'à présent sorti deux singles confidentiels signe dans cette maison de production. L'année 2002 est un tournant dans sa carrière : il revend toutes les discothèques dont il est actionnaire pour se lancer comme producteur, les problèmes de toilettes et de convocations au commissariat pour des bagarres ne l'intéressant plus, : « J'ai pété les plombs. Je n'avais pas choisi ce métier où l'on gère des problèmes de toilettes bouchées » ; « un jour, je me suis rendu compte que je ne m'amusais plus », reprend-il. Just a Little More Love (2002-2003) En 2002, il sort son premier album Just a Little More Love, plus de 300 000 exemplaires s’écouleront à la suite[réf. nécessaire]. Le titre phare Love Don't Let Me Go sur lequel figure Chris Willis est certifié disque d'or avec 376 000 exemplaires vendus. Profitant de ce succès il monte sa propre soirée F*** Me I'm Famous avec Cathy Guetta, et commence à parcourir l'Europe. En 2003, David Guetta et Joachim Garraud composent un titre intitulé Just for One Day (Heroes), un remix d'un titre de David Bowie. Le titre est diffusé dans les radios au Royaume-Uni alors que David Guetta n'a pas reçu l'autorisation de remixer le titre. David Bowie découvre rapidement le titre à la radio et contacte David Guetta pour une sortie en CD single. Guetta Blaster (2004-2006) En 2004, David Guetta sort son deuxième album, Guetta Blaster, dans lequel figure le titre Money, la bande originale du film People ; il édite également avec Joachim Garraud l'album du film. Le 22 novembre 2004, il sort en single un deuxième titre de cet album : The World Is Mine qui atteint la 16e place du Top 50 en France,. Il joue également pour la première fois à la Sensation White d'Amsterdam aux Pays-Bas, qui réunit plus de 45 000 personnes. Il fait une entrée remarquée dans le classement DJ Mag Top 100 à la 39e place en 2005. En 2006, il fait paraître un mashup mixant le titre du groupe The Egg, Walking Away déjà remixé par le DJ allemand Tocadisco et l'a cappella de son propre titre Love Don't Let Me Go. C’est un second souffle pour le morceau de David, surpassant le succès du morceau original. En effet, le titre devient un tube durant tout l'été au Royaume-Uni permettant à son auteur d'accéder à une vraie notoriété internationale en tant qu'artiste de musique électronique et d'organiser des concerts un peu partout dans le monde. David Guetta est choisi par Madonna pour assurer la première partie de son Confessions Tour, le 27 août 2006 à Paris-Bercy. Pop Life (2007-2008) La sortie de son troisième album Pop Life en 2007 est internationale. L'album se vend à 530 000 exemplaires dans le monde dont 300 000 en France[réf. nécessaire]. Pop Life se distingue de ses précédents albums car il fait pour la première fois usage de voix féminines, en plus de l'incontournable Chris Willis (la voix de Just a Little More Love et de la plupart de ses tubes précédents)[réf. insuffisante]. Le premier extrait Love Is Gone est un hit en club et à la radio durant l'été 2007. Cette chanson aura un succès suffisamment grand pour lui permettre de se faire connaître en dehors de l'Europe, notamment par des artistes américains. « Ce qui est fou, c'est qu'ils ont commencé à jouer Love Is Gone dans les clubs hip-hop aux États-Unis », affirme David Guetta. « C'était complètement inattendu. Love Is Gone a été aussi joué à la radio de New York à Miami. » Love Is Gone est la chanson la plus rentable en 2008, d'après la société de gestion des droits d'auteurs Sacem devant Relax de Mika et Double Je de Christophe Willem. Cela s'explique en grande partie par le fait que Love Is Gone est un succès dans les discothèques du monde et génère donc énormément de droits d'auteur. Le single se vend à 110 500 exemplaires en France, et est certifié single d'argent par le Syndicat national de l'édition phonographique. Le deuxième titre de l'album Pop Life, Baby When the Light, en collaboration avec la chanteuse anglaise Cozi Costi, est certifié single d'or par le SNEP avec 150 000 exemplaires vendus fin 2009, soit deux années après sa sortie,. En 2007, il est 10e dans le classement DJ Mag Top 100, puis 5e en 2008. One Love (2009-2010) Fin 2008, David Guetta enregistre son quatrième album, One Love. De nombreuses personnalités du R'n'B américain sont invitées, dont Akon, Kid Cudi, Estelle, Will.i.am (pour qui il mixe I Gotta Feeling), Ne-Yo, Samantha Jade. Lors de ce quatrième album, David Guetta cherche plus d'indépendance : il tend à se libérer des rumeurs qui circulent quant à l'authenticité de ses productions. Il se sépare alors progressivement de Joachim Garraud, son ancien partenaire musical avec qui il a travaillé durant neuf ans (2000-2009). Il collabore pour l'album avec d'autres DJ et producteurs, dont Fred Rister, Afrojack, Sandy Vee, Jean Claude Sindres. De nombreuses stars y ayant contribué, EMI décide d'en faire une priorité internationale et de le sortir simultanément dans le monde entier : l'album se trouve ainsi commercialisé dans plus de 65 pays. Le jour de sa sortie, One Love se classe à la première place dans 17 pays simultanément. L'album est certifié disque de diamant avec plus de 500 000 exemplaires vendus en France et disque de diamant dans le monde avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus, soit l'album français le plus vendu dans le monde en 2009. Le premier titre est When Love Takes Over, une chanson en collaboration avec l'ex-Destiny's Child, Kelly Rowland. Pour la première fois, David Guetta se trouve en tête des charts au Royaume-Uni. Il reçoit alors avec Fred Rister, le coproducteur de cette chanson, les félicitations de l'organisme Sacem. « David Guetta a connu un succès historique en 2009 sur les marchés américain et britannique », signale Sophie Mercier, du Bureau Export, l'organisme parapublic chargé d'appuyer les artistes français à l'étranger. Trois mois plus tard, le single Sexy Bitch atteint aussi la première place au Royaume-Uni. Il est le premier artiste français, à réussir à placer deux singles à la première place des ventes au Royaume-Uni. Serge Gainsbourg, Charles Aznavour, Mr Oizo et Modjo qui ont également réussi à y être no 1 mais à ce jour une fois,. Les titres Gettin' Over You et Club Can't Handle Me atteignent également la première place des ventes, soit un total de quatre titres no 1 au Royaume-Uni. En 2010, David Guetta est le premier artiste français à faire la couverture du magazine américain Billboard consacré à la musique, avec en titre : « comment une star française de musique Dance a changé le top 40. ». One Love a une répercussion sur le monde de la musique électronique, en effet il s'agit du premier album produit par un DJ qui a eu autant de succès sur le plan international. Steve Angello, l'un des membres de la Swedish House Mafia, explique, lors d'une entrevue avec le magazine DJ Mag, que le succès de David Guetta a permis de gagner en crédibilité sur la scène internationale. Ils peuvent ainsi collaborer avec le rappeur américain Pharrell Williams sur le titre One (Your Name). « J'ai toujours rêvé de réunir les musiques de ces deux mondes, le hip-hop et l'électro. Ce mélange de cultures va changer beaucoup de choses pour la scène électronique. Nous sommes à un vrai tournant », a estimé David Guetta. « Cette tendance montre un intérêt croissant pour ce genre musical à travers le monde, explique le musicologue Geoff Roberts. Des artistes comme David rendent la dance music populaire. Et avec l’arrivée des beaux jours, ce phénomène va encore s’amplifier ! » Nothing but the Beat (2011-2013) Avant la sortie de son cinquième album, intitulé Nothing but the Beat, Guetta teste ses futurs titres en club et concert, comme Little Bad Girl en collaboration avec Taio Cruz et Ludacris. Le 2 mai 2011, le premier single Where Them Girls At est mis en vente sur iTunes. Le clip sort à la fin du mois suivant. Plusieurs artistes internationaux, comme Sia Furler, will.i.am, Avicii, Dev, Usher, Jessie J, Akon, Nicki Minaj, Rihanna ou Chris Brown entre autres, collaborent à l'album. Il s'agit du premier album studio du disc jockey sans la participation vocale de Chris Willis. Nothing but the Beat sort le 29 août 2011. L'album a comme particularité d'être composé de deux disques, à l'exception des États-Unis. Le premier est constitué de coproductions avec des artistes internationaux tandis que le deuxième est un disque exclusivement instrumental. Ce dernier regroupe plusieurs inspirations. Si les fans s'attendaient à un retour aux sources de l'époque Joachim Garraud, il n'en est rien ; David Guetta s'oriente vers d'autres styles afin de montrer sa capacité à pouvoir faire des titres mainstream et underground. Il recense donc des titres que l'artiste veut « essentiellement pour faire danser ». La critique de cet album est mitigée[réf. souhaitée] ; si globalement le premier disque est critiqué à l’exception du titre Titanium, le second disque divise : certains l'encensent et d'autres le qualifient d'un banal plagiat du groupe Daft Punk[réf. souhaitée]. Une réédition de l'album, intitulée Nothing but the Beat 2.0, est disponible début septembre 2012. Celle-ci contient notamment de nouveaux titres avec d'autres artistes en featuring comme Ne-Yo, Nicky Romero, ou encore Nervo. Le premier single de l'album s'intitule She Wolf (Falling to Pieces) en duo avec Sia, puis Just One Last Time avec Taped Rai en novembre, et ensuite Play Hard avec Akon et Ne-Yo sorti en mars de l'année suivante. En 2013, David Guetta se classe 5e dans le DJ Mag Top 100. Le 26 septembre, David Guetta dévoile le vidéoclip de sa nouvelle chanson One Voice, en collaboration avec le chanteur indie Mikky Ekko. Le single sort quelques jours plus tard et fait partie de la campagne humanitaire de l'ONU, nommée The World Needs More. David Guetta coécrit et produit le morceau Fashion!, issu du quatrième album studio de Lady Gaga, Artpop. Il compose et produit également quelques titres pour le huitième album studio de Britney Spears, Britney Jean, sorti en décembre 2013. Lovers on the Sun EP et Listen (depuis 2014) Le 20 janvier 2014, David Guetta publie son nouveau single Shot Me Down, en collaboration avec la chanteuse américaine Skylar Grey et coproduit par Giorgio Tuinfort. Ce titre est une adaptation du morceau éponyme de Nancy Sinatra. Le mois suivant, David Guetta publie sur Beatport un remix du morceau Addicted To You d'Avicii. Le 17 mars 2014, il dévoile Bad, une collaboration avec Showtek et Vassy, par le biais de la maison de disque Jack Back Records. Le 15 avril 2014, il publie son remix de Ten Feet Tall, un single d'Afrojack puis deux mois plus tard un nouveau titre, Blast off, avec la participation de Kaz James, ainsi qu'une vidéo lyrique de ce morceau le même mois. Le 30 juin 2014, Guetta publie un maxi de quatre titres, intitulé Lovers on the Sun, comprenant les morceaux Shot Me Down avec Skylar Grey, Bad avec Showtek, Blast off avec Kaz James, et enfin la chanson-titre avec Sam Martin, une piste inédite également premier extrait de son sixième album studio. Puis est annoncé le 7 juillet 2014, un remix de Lovers on the Sun par Showtek, et à nouveau deux autres remixes trois semaines après, par Stadiumx et Blasterjaxx. Le 6 octobre, David Guetta dévoile un nouveau single, Dangerous, dont la vidéo lyrique est mise en ligne le lendemain, et le clip un mois plus tard, où apparait l'acteur James Purefoy. Le morceau est une nouvelle collaboration avec Sam Martin qui atteint la première place des classements dans de nombreux pays. Annoncé fin septembre, Listen, son sixième album, est publié le 24 novembre 2014. Celui-ci atteint la première place des classements dans 48 pays à sa sortie et devient premier des ventes ITunes dans 75 pays, cumulant rapidement plus d'un millions d'exemplaires vendus. Sortant trois ans après Nothing But the Beat, David Guetta souhaite prendre, avec cet opus de dix-huit titres multipliant les collaborations, un virage plus musical. David Guetta est alors classé 7e au DJ Mag Top 100. Entre discothèques ou festivals, il précise faire 140 dates par an dont deux résidences à l'Ushuaïa et au Pacha qui font le plein tout les soirs, ainsi qu'une résidence à Las Vegas. Fin janvier 2015, sort son single suivant, What I Did for Love, en duo avec Emeli Sandé, avec en plus un clip vidéo,. Au total, neuf singles sont extraits de Listen et à l'été 2015, David Guetta a vendu au total plus de dix millions d'albums et plus de 35 millions de singles. Le magazine Forbes révèle qu'en 2015, il a gagné 32,6 millions d'euros (seul Calvin Harris est devant dans le classement des DJ les mieux payés avec 52,8 millions d'euros). Activités parallèles En octobre 2009, David Guetta est choisi pour être l'ambassadeur en Europe du jeu DJ Hero, qui est la suite de Guitar Hero, en version platine,. Depuis l'année 2009, David Guetta fait partie des ambassadeurs de la marque de casque audio Sennheiser. Selon la marque, « c’est le DJ le plus en vogue en France comme sur le plan international. Il est très populaire auprès de notre cœur de cible, les 15-24 ans, mais aussi pour les 25-45 ans. » En 2010, David Guetta renouvelle sa collaboration avec Activision et fait partie des DJ jouables dans le jeu vidéo DJ Hero,. En septembre 2011, David Guetta se tourne vers la marque de casque audio Beats by Dr. Dre et dévoile son Beats Mixr, qu'il pense lui-même, et conçoit pour les disc jockeys. Ce casque semble être un mix entre le Beats Solo et le Pro, l'originalité et l’innovation de celui-ci réside dans le fait[réf. nécessaire] qu'il est équipé d'une oreillette pivotante à 180°. Il est parfois apparu dans des clips vidéo en tant que guest, comme notamment pendant[réf. souhaitée] le clip des Black Eyed Peas I Gotta Feeling, ou celui de la Swedish House Mafia : Leave the World Behind. Le 10 juin 2015, il est choisi pour composer l'hymne de l'Euro 2016. Sa chanson This One's for You est dévoilée le 16 mai de l'année d'après sur YouTube. Le mois suivant il donne, sur le Champ de Mars de Paris, un concert gratuit d'ouverture du tournoi avec 80 000 spectateurs, un « rêve de carrière. Un aboutissement incroyable » précise-t-il,. Distinctions Le 17 novembre 2005, lors des House Music Awards qui se déroulent à Londres, au Royaume-Uni, David Guetta remporte les prix du « Meilleur évènement de la Winter Music conference » pour sa soirée F*** Me I'm Famous, du « DJ de l’année » et du « Meilleur live set » pour sa prestation au KissDaFunk. Le 24 octobre 2007, il est élu « Meilleur DJ House » aux DJ Awards à Ibiza. La même année, il est élu « Meilleur disc jockey au monde » au World Music Awards. Au Burn FG DJ Awards 2007, David gagne le prix du « Meilleur disc jockey en solo », qui est une catégorie établie par le vote des auditeurs, avec le titre Love Is Gone. En 2008, David Guetta est élu « Meilleur DJ House » au DJ Awards, la cérémonie au club Pacha de Ibiza, durant laquelle sont remis les trophées Green Kryptonite Award. Le 14 décembre 2009, Guetta et Fred Rister reçoivent le « Grand Prix Sacem à l'étranger ». Les deux artistes français ont été récompensés au Théâtre du Rond-Point à Paris pour avoir été les auteurs de plusieurs tubes mondiaux. Le 23 janvier 2010, David Guetta gagne aux NRJ Music Awards le prix de « l'album international » pour One Love. Le 30 janvier 2010 à Los Angeles, David Guetta reçoit aux Grammy Awards avec Fred Rister le prix « Meilleur Enregistrement Dance de l'année » avec le titre When Love Takes Over. Le 4 février 2010, il est élu « Meilleur disc jockey au Monde » devant Tiësto classé deuxième, et Joachim Garraud troisième par Radio FG. Le classement est établi grâce aux votes des internautes. Le 19 mars 2010, David Guetta reçoit un disque d'or à Mexico, grâce au succès des ventes de One Love au Mexique. Le 27 mars 2010, à la Winter Music Conference de Miami, avec cinq récompenses en une seule soirée David Guetta est le gagnant de la cérémonie des International Dance Music Awards. Il remporte le prix de « Meilleur album d'artiste », « Meilleur producteur », « Meilleur DJ européen », « Meilleure chanson pop dance », « Meilleure chanson techno / house progressive ». En mai 2010, la plate-forme OnDemand de David Guetta se voit décerner le Adobe Site of the Day Award pour l'originalité du concept, le fait que ce site permette de laisser la main à l’internaute sur la conception d’un objet audio unique sur support CD. Le mardi 18 mai 2010, il reçoit le prix de « Meilleur DJ au monde », lors des World Music Awards. Durant cette cérémonie, il reçoit également un prix spécial récompensant l’ensemble de son travail en tant que producteur de musique ,. David Guetta est nommé au MTV Video Music Awards du 12 septembre 2010, dans la catégorie « Meilleur clip dance » avec Sexy Bitch. David Guetta est récompensé au NRJ Music Awards, le 22 janvier 2011, dans la catégorie « Hit de l'année » avec Club Can't Handle Me. Il gagne aussi un NRJ Music Award d'Honneur, et un disque de platine pour son succès international. Le 13 février 2011, David Guetta est, pour la seconde fois consécutive, récompensé aux Grammy Awards à Los Angeles pour le prix du meilleur remix de l'année avec Revolver de Madonna, réalisé en duo avec Afrojack. Le 20 octobre 2011, lors de l'Amsterdam Dance Event, David Guetta a été élu le meilleur DJ du monde selon un sondage réalisé par le mensuel britannique DJ Mag. Le disc-jockey français passe devant le néerlandais Armin van Buuren qui occupait la première place depuis les quatre dernières années. Le 28 janvier 2012, lors des NRJ Music Awards 2012, il est nommé dans la catégorie NRJ Music Award du groupe/duo/troupe international(e) de l'année et dans la catégorie NRJ Music Award de l'artiste masculin francophone de l'année. Aux États-Unis, il est récompensé dans la catégorie « compositeur EDM » aux Teen Choice Awards en 2012 et 2013,. Durant ces années là, David Guetta, représentant la French Touch, devient le plus important vendeur de disques à l'étranger ainsi que le DJ ayant le plus grand nombre mentions « J'aime » sur Facebook d'après l'étude réalisée par DJ Magazine fin 2015. Accueil Musique Face à son succès important, David Guetta est parfois critiqué dans le monde de la musique électronique : les puristes de cette musique lui reprochent son côté grand public, d'être trop commercial, de n'avoir aucun talent, de faire de la musique trop simple et des mélodies trop faciles ; accusation qu'il réfute fermement pour Le Monde : « Je fais de la house music vocale, remplie d'émotions. À l'opposé de cette techno minimale sans âme ! » Énormément de personnes s'insurgent contre le fait qu'il ait, du fait de sa grande médiatisation, beaucoup plus de fans sur sa page Facebook que des artistes comme Daft Punk (à propos desquels il est accusé de plagiat pour certains de ses titres, tels que The Alphabeat). Mais son côté commercial est également mis en avant par le journal 20 minutes qui écrit que Guetta a « acquis le statut de star hollywoodienne » et le qualifie d'« unique ambassadeur commercialement rentable de la scène dance française. » La soirée se négocie à plus de 35 000 euros en 2010 et bien plus les années suivantes. Il est aussi accusé de ne pas être l'auteur de ses titres ; la majorité de ses chansons n'ont pas été écrites et composées par lui-même, mais par d'autres disc jockeys et producteurs qui écrivent pour lui. Ce sujet l'exaspère : « Je n'ai jamais caché mes collaborations, je ne comprends pas que ça se retourne contre moi. Ça, c'est la France! Je suis numéro un aux États-Unis, et c'est tout ce qu'on trouve à me dire! », déplore-t-il. Cependant toutes ces accusations commencent lorsque Guetta rencontre le succès avec la sortie du titre Love Don't Let Me Go en 2002, et la virulence des critiques est amplifiée lorsque la carrière de David Guetta est en plein essor en France et à l'étranger. De plus, la situation de David Guetta n'est pas un cas unique ; dans le monde de la musique électronique, les productions sont très souvent le fruit de plusieurs collaborations entre disc jockeys, que ce soit au niveau des paroles ou de la composition des morceaux. Seulement, la notoriété de David Guetta n'est pas la même : « David Guetta n’est pas un musicien, au sens classique du terme », commente son ancien partenaire musical Joachim Garraud pour le JDD.fr. Cependant, cette interview est condamnée et démentie par Joachim Garraud sur son forum officiel : « Je me suis fais piéger par ce connard de journaliste. J'étais sur le concert de Jean-Michel Jarre, le journaliste était là aussi pour faire une interview de JMJ, pas pour m'interviewer. Bref, sous son air sympa, il pose des questions et ensuite ne garde que ce qu'il veut ! Je suis choqué par autant de fautes et de non-sens ! Il n'est même pas capable de retranscrire correctement nos échanges. Ensuite, on comprend bien qu'il en veut à Guetta et qu'il cherche n'importe quoi pour vendre du papier ! C'est ridicule et c'est de la tromperie, voilà pourquoi je me méfie de la presse écrite qui peut raconter n'importe quoi[réf. à confirmer]. » Été 2010, il est accusé de plagiat après la sortie de son titre 50 Degrees sur son album F*** Me I'm Famous. En effet, la Swedish House Mafia vient de sortir son titre qui fait un carton planétaire One. La Swedish House Mafia sort une version vocale de One avec des paroles qui sont « Je veux connaître ton nom », « Vous venez de me tuer pouviez-vous au moins faire cela ?? » La Swedish House Mafia fait probablement allusion à ce plagiat dans son clip où l'on peut voir un personnage tatoué du logo FMIF qui va prendre le synthétiseur à la fin du clip. Cependant, il semble en fait que ce plagiat de David Guetta était une manière pour lui de tacler ses collègues de la Swedish House Mafia qui ne lui avait pas laissé mettre One sur sa compilation Fuck Me I'm Famous. En effet, il n'y a jamais eu de conflits entre la Swedish House Mafia et David Guetta, ces derniers ayant collaborés sur un certain nombre de titres de ce dernier et s'affichant volontiers aux côtés de David Guetta lors de festivals communs. Les Guignols de l'info de Canal+, l'accusent notamment d'avoir piqué le début de I Gotta Feeling à un canard ou encore à un four micro-ondes. Il est désormais un personnage des Guignols qui apparaît régulièrement, et on critique surtout son manque de connaissance du solfège et de la musique en général. « Les Guignols me font rire [?] c'est davantage la manière de jouer, le côté répétitif de la rythmique, qu'ils ont singé » précise-t-il. La chanson Sexy Bitch se voit critiquée par le public pour ses paroles trop vulgaires, comme en témoigne le fait qu'aux États-Unis le titre Sexy Bitch soit remplacé par Sexy Chick. De même, la reprise de Sexy Bitch par les Girlicious est renommée Sexy Ladies. De manière récurrente, de nombreux titres ou remix sont attribués à David Guetta pour profiter de sa notoriété. Ces faux qui créent le buzz via les mots clés sont alors relayés par de nombreux sites internets people, vidéos en ligne ou radios musicales qui ne vérifient pas leurs sources et augmentent encore la confusion par effet domino. Ce phénomène, à l'inverse, permet à David Guetta ou ses partenaires commerciaux d'entretenir l'image d'un producteur incontournable avec lequel tous les artistes voudraient collaborer. Ceci notamment en jouant sur l’ambiguïté du terme « producteur » qui fait penser à un fabricant, un réalisateur alors qu'en réalité un producteur de musique est en français la personne ou l'entreprise qui finance un projet musical. Or, pour des raisons économiques, les DJs, le plus souvent, s'auto-produisent en se qualifiant de DJ producteur. Ainsi, il est difficile de déterminer si un DJ est simplement un disc jockey ou le réalisateur artistique / compositeur ou le producteur (financier) d'un titre ou d'un album. Les multiples activités de DJ et surtout de collaboration / production d'autres artistes, ont permis à David Guetta et sa société Guetta Events d'engranger 3,38 millions d'euros pour l'année 2010. Exemple de production faussement attribuée à David Guetta : Le titre de la chanteuse américaine Wynter Gordon est en réalité produit par Jupiter Ace comme indiqué sur le site officiel de la chanteuse. Pourtant, de nombreux sites ou médias tels que la radio musicale Fun Radio, partenaire commercial de David Guetta, continuent en mars 2011 à attribuer oralement la production de ce titre à son DJ résident avec même des anecdotes : « David Guetta et Wynter Gordon se sont rencontrés à New York et ont réalisé la chanson en une nuit. » Prestation Stéphanie Binet de Libération dénonce le côté « élitiste » des soirées Guetta, où « n’entrent que les gens branchés » et les blancs. La journaliste prétend qu'elle n'a pas pu rentrer au club Folie’s Pigalle à l'époque car elle était avec deux personnes de couleur : « Ils t’ont alpaguée dans la rue pour que tu les fasses entrer », prétendaient les videurs . Finalement, elle résume les années où les Guetta étaient gérants de boîtes de nuit : « elle a réinventé dans les discothèques la lutte des classes. Le petit peuple dans la fosse, les VIP dans un carré, un petit enclos où si tu ne paies pas ta bouteille au prix fort, c’est comme si tu n’avais pas une Rolex à cinquante ans. La lose », écrit Stéphanie Binet en parlant de Cathy Guetta. Selon elle, le même scénario semble se reproduire lors de la F*** Me I'm Famous de juin 2010 au Zénith de Paris : « la bière était vendue vingt euros pour le petit peuple et dix dans le carré VIP. » Pourtant, en juillet 2011, David Guetta donne un concert devant plus de 50 000 personnes lors du Festival des Vieilles Charrues ainsi que lors des Francofolies de La Rochelle, réputés pour leur programmation éclectique et surtout populaire. La prestation séduit les festivaliers ainsi que le DJ lui-même : « Je me suis éclaté, et j'espère qu'ils se sont éclatés aussi », indique-t-il. Assurant que « ce moment-là il l'a attendu depuis des années », le DJ ajoute que « c'est un jour particulier » pour lui. Ce concert de David Guetta dans un festival aussi populaire que les Vieilles Charrues ou les Francofolies tendrait à nuancer le discours selon lequel David Guetta ne mixerait que dans des clubs branchés et « élitistes ». Il reste malgré tout habitué des grandes scènes EDM mondiales, comme l'Ushuaïa Ibiza Beach Hotel, le festival belge Tomorrowland ou l'Ultra Music Festival de Miami par exemple. En décembre 2014, le DJ se produit en France au palais omnisports de Bercy les 18 et 19 décembre 2015 puis janvier de l'année suivante. De plus, depuis l'album One Love, David Guetta incorpore parfois de la musique hip-hop à ses productions ou ses sets au cours desquels il fait venir des stars de ce domaine comme Will.I.Am. C'est l'essence même de sa réussite à l'international : « ce qui m'a rendu célèbre, c'est le mélange entre la puissance du son électro et l'émotion de la mélodie pop chantée? Ensuite, mon succès aux États-Unis est dû au mélange entre électro et musique urbaine. » Le titre Hey Mama, « un morceau plutôt hybride » tel que le décrit David Guetta, reste l'archétype de ce principe et rencontre un large succès de l'autre côté de l'Atlantique : « C'est le titre aussi que certains médias attendaient de moi là-bas ». Presse Depuis 2007, il était le héros involontaire d'une bande dessinée dans le magazine musical Tsugi. Lui et sa femme Cathy Guetta en symbole du clubbing bling-bling, dans un délire mégalomaniaque, drogués, ivres de leur image. Une idée du dessinateur satirique Luz. « Je ne regarde pas ces choses-là, ça me fait du mal? La caricature, c'est prendre un trait de caractère et l'accentuer. Eux partent d'un mensonge. », se désole David Guetta. Vie privée David et Cathy Guetta se marient en 1992 et sont les parents d'un garçon, né le 9 février 2004, et d'une fille, née le 23 septembre 2007. Le 20 août 2014, Cathy annonce leur séparation, dans le magazine Paris Match, après 22 ans de mariage. Il est également le demi-frère de Bernard Guetta, journaliste français spécialiste de géopolitique internationale et prix Albert-Londres 1981, chroniqueur à France Inter, membre du conseil de surveillance de Libération et ancien journaliste au Nouvel Observateur et au quotidien Le Monde. Bernard décrit David comme : « bosseur, exigeant, cadré et très réfléchi. » Il est aussi le frère de Natalie Guetta, actrice qui travaille en Italie jouant dans la série Un sacré détective. Discographie Notes et références Sources Lucas bretonnier, « David Guetta : le DJ qui fait danser la planète », Le Parisien Magazine, no supplément au Parisien no 22044,? 24 juillet 2015, p. 10 à 14 (ISSN 2262-6077) Ludovic Rambaud, « David Guetta visionnaire », DJ Mag, Lyon, no 7,? décembre 2014 - janvier 2015, p. 22 à 26 (ISSN 2271-006X) Voir aussi Bibliographie Frédéric Rapilly, David Guetta, no limit, First Éditions, 2016 Pierre Pernez, Le roi David Guetta, Éditions Du Moment, 2016 Liens externes Site officiel Notices d'autorité : Fichier d'autorité international virtuel ? International Standard Name Identifier ? Bibliothèque nationale de France ? Système universitaire de documentation ? Bibliothèque du Congrès ? Gemeinsame Normdatei ? WorldCat Source : Wikipedia

ABOVE & BEYOND

Above & Beyond est un groupe de trance anglais formé en 2000, composé de Jonathan Grant, plus connu sous le nom de Jono Grant, de Tony McGuiness et de Paavo Siljamäki. Ils sont propriétaires de deux labels, Anjunabeats et Anjunadeep. Ils animent une émission radio chaque vendredi soir, Group Therapy. Le trio est actuellement classé 17e dans le Top 100 DJs publié chaque année par le magazine anglais DJ Mag. Composition du groupe Paavo Siljamäki : production, DJ, piano, violoncelle Jono Grant : production, DJ, piano, xylophone Tony McGuiness : production, DJ, guitare basse, chant Les instruments précisés ci-dessus sont ceux de l'album acoustique Portrait des membres actuels Historique Formation (1999-2000) Paavo et Jono se sont rencontrés à l'université de Westminster et créèrent le label Anjunabeats lors de l'été 1999, ils y publièrent une chanson intitulée Volume One sous le nom Anjunabeats. Tony McGuiness vint rejoindre le duo en 2000 pour finaliser un remix de Chakra : Above & Beyond était né. Par la suite, le trio créa de nombreux remixes pour des artistes confirmés comme Delerium, Dido, Tomcraft, Britney Spears, Fragma ou Ayumi Hamasaki mais leur remix le plus célèbre fut celui de What It Feels Like For A Girl de Madonna. Premières productions (2001-2004) En 2002, le groupe débute une carrière de DJ en mixant devant 8 000 personnes à Tokyo. Après des débuts timides, le trio gagne en notoriété et apparait dans de nombreux clubs et festivals comme à Creamfields au Royaume-Uni ou à l'Amnesia à Ibiza. Période Tri-State (2005-2007) Après les singles Far From In Love en 2003 et No One On Earth en 2004, leur premier album Tri-State parut en 2006, les singles Air For Life (en collaboration avec Andy Moor), Alone Tonight, Can't Sleep, Good For Me et Home qui en sont extraits furent de grands succès. Période Sirens Of The Sea (2008-2009) Période Group Therapy (2010-2012) Nouveaux projets (2013 - Présent) Après une période consacrée exclusivement à la tournée et à la préparation des concerts acoustiques, le groupe sort un nouveau single en avril 2013, nommé Walter White en hommage au personnage de Breaking Bad, définissant la nouvelle direction musicale d'Above & Beyond pour les années à venir. Ils le classifient comme de la trance 2.0, c'est-à-dire un mélange de progressive trance, de progressive house et de big room house : l'intro et l'outro sont d'inspiration big room house, le breakdown est mélodique et d'inspiration trance et le drop est influencé par ceux de la progressive house. Les deux singles suivants, Mariana Trench et Hello, confirment cette tendance trance 2.0. Parallèlement à ces sorties, le groupe dévoile au compte-gouttes les morceaux du prochain album : Sticky Fingers et Blue Sky Action sont révélés dans des festivals, tandis que Making Plans est révélé dans sa version acoustique, lors du concert au Porchester Hall à Londres. Making Plans est le second morceau du groupe comprenant Tony McGuinness sur les parties de chant. En plus de Tony, Above & Beyond annonce s'être attachés les services d'Alex Vargas et de Justine Suissa pour ce troisième album studio. La présence de Zoë Johnston, d'Annie Drury et de Richard Bedford n'est pas cependant pas confirmée. Cette nouvelle période marque une étape importante dans la vie du groupe. Dans une séance de questions/réponses sur le site communautaire Reddit en février 2014, Tony et Paavo annoncent qu'ils arrêteront d'utiliser des pseudonymes, qu'ils ont décidé de se recentrer sur Above & Beyond, mettant fin aux rumeurs du retour d'OceanLab. Cependant, ils précisent que leurs différents surnoms (OceanLab et Tranquility Base notamment) feront partie du groupe désormais, ouvrant la voie à une possible diversité de style musicaux dans les prochaines compositions du groupe. Influences musicales Style musical Leur style a progressivement évolué de la trance "classique" du début des années 2000, à la "trance 2.0" qu'ils ont créée à l'aide du label Anjunabeats. Style de Tri-State Style de Sirens Of The Sea Style de Group Therapy Style du nouvel album Vie du groupe Activité en tant que directeurs d'Anjunabeats et d'Anjunadeep Above & Beyond sont propriétaires de deux labels, Anjunabeats, sur lequel ils signent des artistes essentiellement à tendance trance et progressive house, et Anjunadeep, sur lequel ils signent des artistes à tendance house et deep house. Activité sous d'autres pseudonymes Activité en tant qu'OceanLab Activité en tant que Tranquility Base Accueil critique Réception de Tri-State Réception de Sirens Of The Sea Réception de Group Therapy Réception de l'album acoustique Réception commerciale Discographie Singles En tant qu'Above & Beyond 2002 - Far From In Love (avec Kate Cameron) 2004 - No One On Earth (avec Zoë Johnston) 2005 - Air For Life (avec Andy Moor) 2006 - Alone Tonight (avec Richard Bedford) 2006 - Can't Sleep (avec Ashley Tomberlin) 2007 - Good For Me (avec Zoë Johnston) 2007 - Home (avec Hannah Thomas) 2009 - Anjunabeach 2010 - Anphonic (avec Kyau & Albert) 2011 - Sun & Moon (avec Richard Bedford) 2011 - Thing Called Love (avec Richard Bedford) 2011 - You Got To Go (avec Zoë Johnston) 2011 - Sea Lo Que Sea Será (avec Miguel Bosé) 2011 - Formula Rossa 2011 - Every Little Beat (avec Richard Bedford) 2012 - Small Moments 2012 - Love Is Not Enough (avec Zoë Johnston) 2012 - On My Way To Heaven (avec Richard Bedford) 2012 - Alchemy (avec Zoë Johnston) 2012 - Tokyo 2012 - Black Room Boy (avec Richard Bedford) 2013 - Walter White 2013 - Mariana Trench 2014 - Hello 2014 - You Got To Believe (avec Arty et Zoë Johnston) 2014 - Sticky Fingers (avec Alex Vargas) 2014 - Blue Sky Action (avec Alex Vargas) En tant qu'OceanLab 2001 - Clear Blue Water 2002 - Sky Falls Down 2003 - Beautiful Together 2004 - Satellite 2008 - Sirens Of The Sea 2008 - Miracle 2008 - Breaking Ties 2009 - On A Good Day 2009 - Lonely Girl 2010 - If I Could Fly On The Surface (avec Mike Shiver) 2010 - On A Good Day (Metropolis) (avec Gareth Emery) En tant qu'Anjunabeats 2000 - Volume One En tant que Tranquility Base 2001 - Razorfish 2004 - Surrender 2005 - Getting Away 2007 - Oceanic 2008 - Buzz 2009 - Buzz (Buzztalk Mix) En tant que Dirts Devils 2000 - Disco Fans 2000 - The Drill 2003 - Music Is Life En tant que Free State 2000 - Different Ways 2001 - Release En tant que Rollerball 2003 - Albinoni En tant que Tongue of God 2001 - Tongue of God En tant que Zed-X 2003 - The Storm Albums Albums remixés 2007 Tri-State Remixed 2009 Sirens Of The Sea Remixed (en tant qu'Above & Beyond Presents OceanLab) Remixs Tous les morceaux ci-dessous ont été remixés par Above & Beyond ou leurs différents alias. Lorsque le groupe a choisi une dénomination particulière pour le remix, celle-ci a été laissée. En tant que Above & Beyond 2000 - Chakra - Home 2000 - Aurora (en) - Ordinary World 2000 - Fragma - Everytime You Need Me 2000 - Adamski - In The City 2001 - OceanLab - Clear Blue Water (Above & Beyond Progressive Mix) 2001 - Tranquility Base - Razorfish (Above & Beyond Bangin Mix) 2001 - Armin van Buuren presents Perpetuous Dreamer - The Sound Of Goodbye 2001 - Anjunabeats - Volume One (Above & Beyond Remix) 2001 - Ayumi Hamasaki - M (Above & Beyond Typhoon Dub Mix) 2001 - The Mystery - Mystery 2001 - Three Drives On A Vinyl - Sunset On Ibiza 2001 - Dario G - Dream To Me 2001 - Delerium - Underwater (Above & Beyond's 21st Century Mix) 2001 - Madonna - What It Feels Like For A Girl (Above & Beyond 12" Club Mix) 2002 - Catch - Walk On Water 2002 - Every Little Thing - Face The Change (Dirt Devils vs. Above & Beyond Remix) 2002 - Vivian Green - Emotional Rollercoaster 2003 - Billie Ray Martin - Honey 2003 - Rollerball - Albinoni 2003 - Smith & Pledger vs. Matt Hardwick - Day One (Above & Beyond's Big Room Mix) 2003 - Motorcycle - As The Rush Comes (Above & Beyond's Dynaglide Mix) 2003 - Tomcraft - Loneliness 2003 - Exile - Your Eyes Only 2003 - Matt Hardwick vs. Smith & Pledger - Day One (Above & Beyond's Big Room Mix) 2003 - Rusch & Murray - Epic 2003 - Madonna - Nobody Knows Me 2003 - OceanLab - Satellite 2004 - Britney Spears - Everytime 2004 - Chakra - I Am 2004 - Dido - Sand In My Shoes (Above & Beyond's UV Mix) 2004 - Delerium - Silence (Above & Beyond's 21st Century Remix) 2005 - Ferry Corsten & Shelley Harland - Holding On 2006 - Cara Dillon vs. 2Devine - Black Is The Colour (Above & Beyond's Divine Intervention Remix) 2007 - Adam Nickey - Never Gone (Above & Beyond Respray) 2007 - DT8 Project - Destination 2007 - Purple Mood - One Night In Tokyo 2008 - Radiohead - Reckoner 2008 - OceanLab - Sirens Of The Sea (Above & Beyond Club Mix) 2008 - OceanLab - Miracle (Above & Beyond Club Mix) 2009 - Dirty Vegas - Tonight 2010 - Miguel Bose - Por Ti 2012 - Kaskade avec Skylar Grey - Room For Happiness 2013 - Delerium - Underwater (Above & Beyond vs. Myon & Shane54 Remix) 2013 - New Order - Blue Monday 2013 - Ilan Bluestone & Jerome Isma-Ae - Under My Skin (Above & Beyond's 80s Revival Rework) En tant que Dirt Devils 2000 - Free State - Different Ways (Dirt Devils Remix) 2000 - The Croydon Dub Heads - Your Lying (Dirt Devils Remix) 2001 - Free State - Release (Dirt Devils Rumpus Dub) 2001 - Anjunabeats - Volume One (Free State vs. Dirt Devils Remix) 2002 - Modulation - Darkstar (Dirt Devils Remix) 2002 - Every Little Thing - Face The Change (Dirt Devils vs. Above & Beyond Remix) 2002 - Day After Tomorrow - Faraway (Dirt Devils 12" Mix) 2002 - Matt Cassar presents Most Wanted - Seven Days And One Week (Dirt Devils Mix) 2002 - Future Breeze - Temple Of Dreams (Dirt Devils Remix) 2003 - Ayumi Hamasaki - Voyage (Dirt Devils Remix) En tant que Free State 2000 - 4 Strings - Day Time (Free State Vocal Mix) 2000 - Icebreaker International - Port of Yokohama (The Free State YFZ Mix) 2000 - The Croydon Dub Heads - Your Lying (Free State Remix) 2001 - Anjunabeats - Volume One (Free State vs. Dirt Devils Remix) En tant que OceanLab 2001 - Teaser - When Love Breaks Down (OceanLab Mix) 2002 - Ascension - For a Lifetime (OceanLab Remix) Compilations mixées Le groupe sort également des albums de compilations, la série Anjunabeats Volumes qui est composée quasi-exclusivement de morceaux sortis sur le label du groupe. Compilations Anjunabeats 2003 - Anjunabeats Volume 1 2004 - Anjunabeats Volume 2 2005 - Anjunabeats Volume 3 2006 - Anjunabeats Volume 4 2006 - Melodic Trance 01 2007 - Anjunabeats Volume 5 2007 - Deep Trance 02 2007 - Melodic Trance 02 2007 - Melodic Trance Three 2007 - Melodic Trance 04 2008 - Anjunabeats 100 2008 - Anjunabeats Volume 6 2008 - Melodic Trance 05 2009 - Anjunabeats Volume 7 2010 - Anjunabeats Volume 8 2011 - Anjunabeats 10 years 2011 - Anjunabeats Volume 9 2013 - Anjunabeats Volume 10 2014 - Anjunabeats Volume 11 Compilations Anjunadeep 2008 - Anjunadeep 01 Autres compilations 2004 - Laser-Kissed Trance 2008 - Summer Top DJ's 08/2 2009 - Trance Nation - Mixed by Above & Beyond (Ministry of Sound) 2010 - AX Music Series Volume 15 - Mixed by Above & Beyond: Utopia 2011 - Cream Ibiza Sunrise 2012 - Cream Ibiza 2012 - United Colours of Anjunabeats Présence dans les médias Emissions radio Trance Around The World (2004-2012) Ils animent depuis le 13 janvier 2004 une émission de radio nommée Trance Around The World qui est disponible en podcast sur iTunes depuis le 1er août 2008. Chaque semaine, un invité assure les trente dernières minutes de l'émission, il s'agit généralement d'un artiste issu des labels du groupe ou bien de son entourage. À chaque émission, les auditeurs ont la possibilité de voter pour leur morceau favori et lui permettre d'être rejoué lors de l'émission suivante, c'est le "Web Vote Winner". L'émission est diffusée par plus de 100 stations de radios et de webradios à travers le monde et est écoutée en moyenne par 21 millions de personnes chaque semaine tout autour du globe. Above & Beyond: Group Therapy (2012 - Présent) Depuis le 10 novembre 2012, Above & Beyond ont cessé Trance Around The World après 450 épisodes, cette dernière a été fêtée à Bangalore en Inde et qui marque également le début d'une nouvelle émission qui s'appelle Group Therapy, basée sur le même concept. Ils ont fêté les 50 épisodes de Group Therapy le 26 Octobre 2013 à Londres. Autres émissions radio Above & Beyond a effectué deux Essentials Mixes sur la radio anglaise BBC Radio 1. Le premier est celui du 6 juin 2004, et le dernier en date est celui du 2 juillet 2011. Ils ont tous les deux remporté le titre d’Essential Mix de l’année, signe de l'audience obtenue par ces sets, de leur qualité et de la popularité du groupe, en particulier dans le monde anglo-saxon. Autres médias Above & Beyond TV Above & Beyond TV est une web-série produite par Anjunabeats et mise en ligne sur YouTube sur le compte officiel d'Above & Beyond qui a duré du 23 avril 2008 au 9 août 2012. Elle comporte 27 épisodes d'une durée approximative de 4 minutes par épisode. L'audience obtenue est en moyenne de 100 000 vues par épisode. Les épisodes étaient mis en ligne tous les deux mois environ. Les trois membres du groupe sont filmés en regard caméra, rarement ensemble, au cours de leurs déplacements entre leurs différents concerts : on les voit avant, pendant et après leurs évènements importants, mais aussi aller à la rencontre des fans, visiter les endroits o ils s'arrêtent ou discuter de leurs projets. Ainsi, on peut voir Jono Grant nous dévoiler la base de lancement du Virgin Galactic SpaceShipTwo dans le désert des Mojaves aux États-Unis en décembre 2009 ou encore le festival Electric Daisy Carnival de Los Angeles en 2010. Ces épisodes constituent une source importante concernant la vie du groupe et leur permettent de se rapprocher avec leurs fans en dévoilant les coulisses de leur activité. Ils structurent une période importante dans l'histoire d'Above & Beyond : le passage entre la période Tri-State et la période Group Therapy. Collaboration avec THUMP Le groupe a signé un contrat avec THUMP, le site consacré à la musique électronique du magazine Vice, en 2014. THUMP, d'un côté, a assuré la réalisation et le montage du concert acoustique du 20 juin 2013 au Porchester Hall, à Londres, ainsi que la production du vidéo-clip du single Hello, tourné à New York, en hommage à l'évènement ABGT 100. En contrepartie, Above & Beyond a autorisé THUMP à sponsoriser la vidéo de Hello par Heineken, à diffuser en direct le concert acoustique sur YouTube immédiatement après ABGT 063, et à mettre en ligne toutes les vidéos sur leur chaîne YouTube, leur laissant ainsi les droits publicitaires, qui ont probablement été non-négligeables étant donné le succès que les vidéos ont remporté. En effet, la diffusion en direct du concert acoustique complet a été suivie par une dizaine de millions de personnes (la moitié de l'audience de Group Therapy, d'après Anjunabeats), et la vidéo du concert en lui-même a atteint environ un million de vues sur YouTube. Les vidéos avec les chansons découpées du concert ont obtenu en moyenne 100 000 vues. Le vidéo-clip du single Hello a quant à lui été vu par plus de 200 000 personnes. Evènements majeurs Célébrations radio Trance Around The World 300 L'émission a atteint son 300e épisode le 25 décembre 2009, un événement a été organisé au Forum Hall de Moscou avec Above & Beyond, Kyau & Albert, Super8 & Tab, Mat Zo, Proff et Daniel Kandi. Trance Around The World 350 L'année d'après, en 2010, le groupe décide de renouveler l'expérience, devant l'engouement rencontré pour la célébration de TATW 300, cette fois ci pour TATW 350, décidant par la même occasion de faire un évènement tous les cinquante épisodes. Ils choisissent alors d'aller de l'autre côté du globe, plus précisément à Los Angeles, à l'Hollywood Palladium, le 10 décembre 2010. Ils sont rejoints par Boom Jinx, Jaytech, Cosmic Gate et Super8 & Tab, signe de leur volonté de renouveler globalement le line up de la célébration tout en gardant un artiste de la précédente édition, tradition qui sera perpétuée. Les 3700 places de la salle se sont toutes vendues en moins de 24 heures, un record pour le Hollywood Palladium. Le concert a été retransmis par 237 stations de radio à travers le monde, et l'ensemble des sets ont été enregistrés et mis en ligne par l'intermédiaire du podcast de TATW. Le concert a duré 7 heures et s'est déroulé de la façon suivante : Boom Jinx : 20h30 - 21h30 Jaytech : 21h30 - 22h30 Cosmic Gate : 22h30 - Minuit Above & Beyond : Minuit - 2h Super8 & Tab : 2h - 3h30 Il a été particulièrement suivi sur Internet : le hashtag #TATW350 a été en tête des Trending Topics (sujets les plus discutés sur Twitter) mondiaux durant toute la durée de la célébration. Trance Around The World 400 Above & Beyond décide pour cette 3e célébration publique de se rendre sur un nouveau continent. Après l'Europe et l'Amérique du Nord, ils choisissent l'Asie et plus précisément le Moyen-Orient, rendant hommage à leur forte communauté de fans là-bas et déjouant au passage la plupart des pronostics. Le Forum de Beyrouth, à Beyrouth, au Liban, est retenu. Trance Around The World 450 La célébration de TATW 450 a eu lieu le 10 novembre 2012. Elle se déroule à nouveau en Asie : après Beyrouth et le Moyen-Orient en 2011, Above & Beyond choisit en 2012 le Palais Jayamahal, à Bangalore, en Inde. Le concert a lieu dans le parc de cet hôtel, devant 1200 personnes. Il s'agit d'un véritable retour aux sources pour Above & Beyond, dans la continuité de leur choix de lancer une nouvelle émission radio, ABGT, à la place de TATW : l'audience est particulièrement restreinte, le cadre est très intime, et l'Inde, en particulier le village d'Anjuna dans l'Etat de Goa, pas très loin de Bangalore, a une place spéciale dans le cœur du groupe. De plus, la communauté de fans sur place est forte et soutient Above & Beyond depuis ses débuts. Tous ces éléments contribuent à l'impression de renaissance que le groupe veut donner à cette occasion. Les artistes présents sont Jody Wisternoff, Mat Zo, Norin & Rad, Andrew Bayer et Above & Beyond. L'artiste conservé de l'édition précédente est cette fois-ci Mat Zo. L'évènement diffère légèrement des précédents par son déroulement. Il est plus court : il dure 6 heures, contrairement aux 8 heures de TATW 400 par exemple. Les quatre premières heures sont consacrées aux quatre DJ sets des artistes invités, et sont considérées comme l'épisode 450 de TATW. Les deux dernières sont assurées par Above & Beyond, et constituent le premier épisode d'ABGT, ABGT 001. Il s'agit donc plus, pour cette occasion, d'une émission de radio live avec des invités, que d'un concert retransmis en direct. La communication est particulièrement soignée : un after-movie (résumé du concert en vidéo) est produit, ainsi qu'un livre digital de photographies montrant le groupe interagissant avec la société indienne et qu'une vidéo YouTube mettant à contribution les fans. Un logo indiquant la fusion des logos des deux émissions, TATW et ABGT, est spécialement conçu pour cette occasion. Group Therapy 050 L'évènement s'est déroulé à l'Alexandra Palace, à Londres. Les artistes présents étaient Guy J, Andrew Bayer, Boom Jinx, ARTY et Above & Beyond. L'artiste conservé de TATW 450 est cette fois-ci Andrew Bayer. Cependant, Jody Wisternoff, bien qu'absent du line-up officiel, est venu faire un warm-up au début du concert. Group Therapy 100 La totalité des places pour le concert a été vendue le 2 mai 2014, faisant d'Above & Beyond le premier groupe anglais à remplir le Madison Square Garden. Concerts spéciaux Ils jouèrent devant plus d'un million de personnes le 31 décembre 2007 lors d'un concert à sur la plage de Barra da Tijuca, à Rio de Janeiro, au Brésil. Festivals Relations avec les autres artistes Relation avec les fans Nominations et récompenses A State Of Trance Awards BBC Radio 1 Awards   Beatport Music Awards DJ Awards   Top 100 DJ Mag La meilleure position obtenue par Above & Beyond dans ce classement a été la 4e place, obtenue en 2008 et 2009. Après être apparu dans le classement en 2004 et avoir suivi une dynamique croissante qui a atteint son apogée en 2008, le groupe redescend légèrement dans le classement depuis 2012.   International Dance Music Awards Mixmag Awards Annexes Bibliographie Notes Références Liens externes (en) Site officiel du groupe (en) Site officiel de l'émission TATW (en) Site officiel du label Anjunabeats (en) Site officiel du label Anjunadeep (en) MySpace du groupe Source : Wikipedia